Une majorité de burundais soutiennent la limitation des mandats présidentiels à 2




Par: Aubin Niyonkuru , vendredi 30 janvier 2015  à 15 : 33 : 38
a

Selon une nouvelle enquête menée par le groupe de recherche et d’appui au développement des initiatives démocratiques (Gradis), plus de 6 burundais sur 10 (62%), soutiennent la limitation des mandats présidentiels à 2. « Une évolution remarquable dans l’opinion publique entre 2012 et 2014 », selon le directeur exécutif de Gradis au Burundi Christophe Sebudandi, car, en 2012, seuls 51 % de citoyens burundais étaient favorables à la limitation des mandats présidentiels à 2.

Pour Christophe Sebudandi, la nouvelle majorité pourrait signifier qu’au fur et à mesure qu’on s’approche des élections, et surtout au fil des débats sur la question, le nombre de personnes opposé au 3e mandat présidentiel peut augmenter.

Selon le même rapport, un écart significatif se dégage entre les citadins et les ruraux sur cette question. Les citadins qui sont en faveur de la limitation des mandats présidentiels à 2 représentent 82% alors que les ruraux ne sont que 59%. De même, les hommes sont aussi plus nombreux (67%) à soutenir la limitation des mandats à deux contre 56% des femmes.

Selon la même enquête menée au mois d’octobre 2014, une majorité de burundais voteraient pour un candidat présidentiel issue du Cndd-fdd. « Le Cndd-fdd sort donc favori des intentions de vote ». Questionnés sur leur préférence si les élections présidentielles étaient organisées le lendemain de l’entretien, 56% des burundais ont dit que leur choix porterait sur un candidat issu du Cndd-fdd.

Cependant l’expression sur l’appartenance politique se fait avec beaucoup de réticences, car 21 % des répondants n’ont pas voulu s’exprimer là-dessus, précise le même rapport.

Le directeur exécutif de Gradis a également fait savoir que le plus grand adversaire du parti au pouvoir reste le camp de l’indécision ou de la retenue qui représente 30%. Les intentions de vote dégagent des pourcentages plus bas pour tous les autres partis politiques si on les compare aux résultats des communales de 2010. « On voit qu’il y a 3% pour les FNLs d’Agathon Rwasa, 3% pour l’Uprona, 2% pour le Frodebu, Msd, et Frodebu nyakuri ».

Vu le niveau d’indécision, et de réticence, Christophe Sebudandi a fait savoir qu’il est possible que les personnes souhaitant voter pour les partis politiques d’opposition se trouvent dans le cas des indécis et ceux qui n’ont pas voulu répondre. « Cette situation laisse présager de possibles changements dans le vote si les élections sont organisées de manière libres et transparentes".




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

967 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par NGANJI   ce  vendredi 30 janvier 2015   à 16 : 29 : 47

Gradis....
Donc c’est un autre instrument de diabolisation fraichement trouve.
Avec lui vous comptez nous tromper et graduellement tromper la population comme quoi la popularite du parti au pouvoir diminue. Bien pense vraiment mais sachez bien que Gradis Christophe Sebudandi ne fait pas du benevolat politique ; il conait bien nos "politicien" Qui dira mieux sera servi.



Par Salut Kristof!   ce  vendredi 30 janvier 2015   à 17 : 10 : 56

Monsieur Sebudandi devait nous donner aussi dans ses chiffres la marge d’erreur de ces intentions de vote : imaginons qu’elle soit de 30%, le résultat du CNDD-FDD pourrait osciller entre 26% et 82%, celui du FNL entre 0% et 33%, celui de l’Uprona entre 0% et 32%, etc.
Dans ces conditions tous ces partis auraient toutes leurs chances dans ce scrutin ! Difficile à croire !!!



Par Macaire Bacamurwanko   ce  vendredi 30 janvier 2015   à 18 : 34 : 55

Mr le Professeur avec mes réspects je peux vous dire que vuos venez de manquer une bonne occasion de vous taire ,car votre travail est trés douté et malheureusement vous serait seul avec votre sondage personnel ,dommage que jusqu,ici vous ne connaissez les Burundaís.
L,avenir pourra vous dire le contraire.
Wait and see.
Macaire/Suede



Par   ce  samedi 31 janvier 2015   à 10 : 55 : 47

Ariko abarundi twarabuze ihero ry’imiti. Muri iyo travail, ni igiki cerekana ivya diabolisation ? Ce ne sont que des faits constatés sur terrain ! Vyongeye, ntiyatukanye. A moins ko hoba hari abiyagiriza. Nimba hari aba DD babona ko yabatyoje, jewe nibaza ko atari vyo kuko CNDD-FDD iguma iri favori, none ingorane iri he ? Ahubwo nimba babona ko hari ikitameze neza cerekanye n’ico cigwa yakoze, cari kubafasha kugira ngo mukosore ! DE même pour l’opposition : l’étude devait vous inspirer afin que vous puissez changer de stratégies ou rectifier là où il faut rectifier. Ivyigwa nk’ivyo nivyo bikenewe mu Burundi. Ahubwo rero baranatugirira n’ibindi vyigwa ku vyerekeye ibindi bisata vy’ubuzima bw’igihugu.



Par manariyo   ce  samedi 31 janvier 2015   à 19 : 08 : 46

Muti muzoca munzira zose kugirango mwumvishe abantu ko abarundi batagishigikiye CNDD FDD. Ariko burya abantu bamwe mwibagira ningoga. Ntawarusha Buyoya kwizera ko ariwe azotsinda muri 1993 kuko yabona isinzi ry’abantu bambaye rouge et blanc bamuja inyuma naho bamuhishije ikiri ku mutima ! Mwibaza ko abarundi bibagiye iyo bavuye n’aho bageze ? Les nostalgiques du pouvoir bobo barize bakiriko.



Par science   ce  dimanche 1er février 2015   à 20 : 42 : 36

@manariyo,
Ni igiki kikwemeza ko abo 56% ko koko ari aba cndd-fdd ?
Boba hoho bashatse ko imbonerakure batarara barabakubita !
Ntisye Bwose kuko ivyabaye kuri Peter wambere bishobora kuncuti za Peter wakabiri. Le reste Ni conviction personelle. Iyi sondage Ni nziza ariko Ibuze error margin biyiha uburemere buke, c’est mon opinion.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda





Les plus populaires
Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 51 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 5 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 3 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 3 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 3 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 2 %)

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !,(popularité : 2 %)

Agathon Rwasa dénonce une manœuvre de son arrestation par le pouvoir de Nkurunziza,(popularité : 2 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 2 %)

La société civile peint au noir le bilan politico-économique du Burundi ,(popularité : 2 %)