Libéré ou pas demain, Bob reste fort et humain




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 3 février 2015  à 16 : 59 : 00
a

L’Ambassadeur délégué de l’Union Européenne au Burundi a visité ce mardi le Directeur de la Radio Publique Africaine à la prison centrale de Muramvya . Sur son compte Twitter , Patrick Spirlet dit qu’il a trouvé Bob Rugurika ‘’en bonne forme’’. ‘’Espérons (une) décision (de sa : c’est nous qui ajoutons) remise en liberté demain’’ a-t- il encore ajouté.

Patrick Spirlet s’était également fait accompagner des ambassadeurs de la Belgique et de la France au Burundi. Patrick Spirlet a précisé qu’en faisant cette visite à Muramvya l’Union Europpéenne a besoin de suivre de près le dossier du journaliste de la Radio Publique Africaine.

Cette visite a lieu alors que ce mercredi, il est attendu que le Tribunal de Grande Instance de Bujumbura confirme ou infirme sa détention préventive mercredi . Cette visite de soutien de l’Union Européenne envers Bob Rugurika et la Rpa s’inscrit dans une série de bien d’autres visites dont la province de Muramvya ces derniers jours a été témoin oculaire.

Visité parce que engagé pour une causes noble

Hommes, femmes et enfants viennent rendre visite à Bob Rugurika depuis son arrestation le 24 janvier 2015. L’une d’elles est cette femme âgée de plus de 70 ce mardi . Elle était venue de Mbuye à plus de 50 km de Muramvya à pied en marchant à peine à cause de son age avancée . Elle ne connaissait pas Bob selon ses termes mais elle avait soif de la justice dont celle du journaliste en question.

Elle a cherché à le voir. Le moment venu, elle lui a soufflé à l’oreille ‘’ n’ayez pas peur’’. Cette femme a dit que dans sa région certains sont devenus des dérangés mentaux suite à l’absence de la justice. "Et si les journalistes se lamentent de l’absence de la justice, qu’en est il de la lie du peuple ? " a t elle laissé savoir.

Les Etats Unis d’Amérique par le biais de son Ambassadrice au Burundi , Dawn Liberi, la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme, les Médias (nationaux et internationaux) et les Organisations de la Société Civile, la présidente de la Maison Shalom, Marguerite Barankitse ont déjà rendu visite à Bob Rugurika à Muramvya. Ils plaident pour sa libération.

Bob d’hier, Bob d’aujourd’hui

Le 9 avril 2009, le numéro 2 de l’Observatoire de la Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques Ernest Manirumva a été tué. La Société Civile burundaise précise qu’il était en train d’enquêter sur des détournements colossaux des biens de l’Etat. Il était aussi en train d’investiguer sur l’achat des armes qui ne sont jamais arrivés dans les mains de la Police Burundaise selon la société
civile Burundaise . Certains éléments de la police étaient impliqués dans ces affaires louches selon cette société civile Burundaise.

Aux âmes biens nées la valeur n’attend point le nombre des années, dit-on. Bob a fait preuve de courage à partir de cette période en faisant ses reportages, épisodes après épisodes sur ce dossier. Au risque de sa vie, il a éclairé l’opinion de manière journalistique sur les mobiles de la mort d’Ernest Manirumva sans pour autant empêcher la justice Burundaise de rendre publique les siennes.

Il a été obligé de quitter ce pays quelques temps parce que sa vie était en danger. Près de 6 ans déjà, toute la lumière n’a pas encore été rendue sur le meurtre d’Ernest Manirumva. Et pourtant , les Burundais attendent. Et Bob est connu depuis 2009 pour être un journaliste qui s’était engagé dans la recherche de la vérité sur la mort d’Ernest Manirumva au risque d’y laisser sa vie.

En attendant, les auteurs de la mort des 3 sœurs italiennes le 6 septembre 2014 ne sont pas encore connus. Le Directeur de la Radio Maria Burundi Désiré Bireha a plaidé pour la sécurité du journaliste Bob non seulement comme Directeur de ce médium mais aussi comme un des chrétiens qui partageait la prière avec Rugurika. Entre temps, l’Eglise Catholique réclame davantage d’enquête pour la lumière sur celles qui, selon la version de la police Burundaise, ont été tuées par un dérangé mental.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1522 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par IndignE   ce  mercredi 4 février 2015   à 08 : 30 : 09

Je me souvins un twitt d’une certaine americaine sur la libration de Intama... Ca n’a pas empeche qulques mois de plus en prison. On dirait que ces grands "colons du 21 siecl" le font xpres pour nfoncer certains. On est deja mercredi et attendons voir.



Par   ce  jeudi 5 février 2015   à 02 : 15 : 54

Komera Bob ntukangwe nuwo munyororo kuko abo bagupfunze bo bazorya umuriro utashira ku mabi bakoreye intungane
Ubu bariko baracugwa,nayo imivumo bafise ngira n Imana izohava ibura ibihano bibakwiye
Wewe relo nuje urasoma ututujambo tukwandikikira ubone ko ufise abagukunda kandi bagushigikiye ukuri ninkingi y ubuntu
ni tunga riruta arya mafranka narya mazu bitwaza yavuye mu
maraso yabo birigwa barica



Par Kamuntu@yahoo.com   ce  jeudi 5 février 2015   à 09 : 41 : 50

Umuntu wese iyo abaye mukuru arasiga izina, riba ryiza canke ribi.
1.Ntare R. Cambarantama est le créateur de l’Etat burndais,
2.Ntare Rugamba a elargi les frontières du territoire de l’Etat burundais et les a fixés ;
3.Mwezi Gisabo a lutté contre les esclavagistes et a épargné les Burundais de l’esclavage ; il a aussi lutté contre la colonisation bien qu’il soit momentannement vaincu ;
3. Rwagasore na Ngendandumwe turabibuka comme les heros de l’ indépendance du Burundi ;
4.Micombero a aboli l’impôt de capitation(yatuma abarundi benshi bahunga baja i Manamba), il est aussi connu pour le genocide (massacre)contre les hutus ;
4.Bagaza a aboli de l’ubugererwa(le servage),arubaka amabarabara, atera ibiti, ashinga n’ amahinguriro (SOSUMO, COTEBU etc) yongera kandi arakomeza intwaro y’i Bururi no gukumira abahutu muri politique no mu mashure no mubutunzi ;
5.Buyoya yashigikiye intwaro ya Democratie yongera arahasha umuhutu aramweka ko atotwara uburundi umututsi batari kumwe ;
6. NDADAYE est le hero de la démocratie ainsi que Ntaryamira ;

NONE GA PETERO NKURUNZIZA WEHO TUZE TUKWIBUKIRE KUKI ?HAGIRE UWUMPA ICIYUMVIRO NDABASAVYE.Jewe nzokwama nibuka ko twatwawe n’umukuru w’igihugu asenga caane.



Par   ce  mercredi 18 février 2015   à 12 : 41 : 56

UTIRENGAGIJE NKURUNZIZA YASAMBUYE I GISODA C’UBWOKO BUMWE,ABANA B’AMASHURE Y’INTANGO BIGA K’UBUNTU, BAVUGWA K’UBUNTU ABAKENYEZI BIBUNGENZE BAVUGWA K’UBUNTU ATANGUZA ISHURI SHINGIRO...



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

De la démocratie au Burundi, difficile d’en parler



a

Burundi : Le parti FNL prêt pour le financement des élections de 2020 au Burundi



a

Burundi : Jacques Bigirimana accuse son ancien patron de préparer une guerre



a

Burundi : Où est caché le rapport de la CNDI ; s’interroge la PARCEM



a

Burundi : Démocratie = Avoir un président Hutu selon le FNL



a

Burundi : Le président Domitien NDAYIZEYE dans le viseur de parti présidentiel



a

Burundi : Suspension de certains partis politiques et de l’Association RPA



a

L’envoyé spécial de l’Onu clôture sa première visite au Burundi



a

Le Burundi accuse l’Occident de vouloir se débarrasser des Gvts qui ne les plaisent pas



a

Bujumbura : Une résolution à l’encontre des initiatives de l’ombudsman





Les plus populaires
Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 3 %)

De la démocratie au Burundi, difficile d’en parler,(popularité : 3 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 2 %)

"Le dialogue ne consacre pas l’impunité", dit le Prof. J. Ndayisaba,(popularité : 2 %)

Libéré ou pas demain, Bob reste fort et humain ,(popularité : 2 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 2 %)

BURUNDI/NECROLOGIE : Mort du colonel Epitace Bayaganakandi,(popularité : 2 %)

Burundi : Edouard Nduwimana, élu nouvel Ombudsman burundais,(popularité : 1 %)

Le parti CNDD FDD fâché contre l’UA, l’UE et la Belgique ,(popularité : 1 %)

Le Burundi favorable à l’indépendance du Kosovo ,(popularité : 1 %)