Avenue de l’amitié et de la mission, enfin réhabilitées




Par: Aubin Niyonkuru , jeudi 5 février 2015  à 16 : 37 : 38
a

Depuis mardi dernier les travaux de réhabilitation des 2 avenues les plus empruntées du centre-ville de Bujumbura ont commencé. En blouse orange et jaune, les agents des services techniques municipaux chargés des travaux divers se font remarquer dans les 2 axes du centre-ville de Bujumbura. Les 2 routes sont bouclées pendant les travaux. L’avenue de l’amitié et celui de la mission devenaient de plus en plus impraticables suite aux nids de poule et aux étendues d’eau qui rendaient la circulation difficile.

Selon l’ingénieur Bonaventure Niyonizigiye de la coopération technique belge, ces travaux vont durer plus ou moins 3 mois si il n’y a pas de contre temps. La réhabilitation des 2 avenues a été financée par le programme des nations unies pour le développement (Pnud), et sera supervisée par la Ctb, tandis que les services techniques municipaux ( Setemu) sont chargés de l’exécution.

130 agents sont placés à l’avenue de l’amitié et 120 à l’avenue de la mission, travail de 20.000 hommes jours (en termes techniques), selon l’ingénieur Bonaventure Niyonizigiye. Cela signifie que pour finaliser la réhabilitation des 2 avenues en un jour, 20.000 agents seraient engagés.

Pendant la réhabilitation, il est prévu la construction des conduits pluviaux. L’absence des caniveaux étant l’une des causes principales des étendues d’eau qui rendent impraticables les 2 voies, selon ce technicien. Aussi un système d’éclairage sera installé et des places de parking des véhicules, nous a expliqué Bonaventure Niyonizigiye.

Au lieu du goudron, les 2 avenues seront pavées. « C’est le choix du bailleur qui veut la création de l’emploi ». C’est dire que ces travaux vont permettre une rétribution de revenus à la population : c’est-à-dire la main d’œuvre qui est chargée de la réhabilitation et celle qui est chargée de tailler les pavés.

Ceux qui exercent leurs activités commerciales aux 2 avenues se disent reconnaissants par ce début des travaux. « Ces derniers temps, les clients nous fuyaient », a dit le directeur de l’hôtel de l’Amitié Tharcisse Vuguregeya. Il demande à l’entreprise de construction de bien mener les travaux pour que les constructions soient durables.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

883 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents scolaires



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents scolaires ,(popularité : 21 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 8 %)

Muyinga/ Lancement de "AMASHIGA" pour lutter contre la malnutrition chronique,(popularité : 3 %)

Une représentation élue mais non reconnue des étudiants à l’Université du Burundi,(popularité : 3 %)

Le Burundi se dote d’un premier centre de traitement d’Ebola,(popularité : 3 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 3 %)

Karusi : Un hôpital équipé mais qui manque de médecins spécialisés,(popularité : 3 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 3 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 3 %)

Muyinga : Les chrétiens doivent s’engager dans la politique,(popularité : 3 %)