La corruption c’est aussi dans nos hôpitaux, constat du 2ème vice Président




Par: Désiré Nimubona , mercredi 1er février 2012  à 16 : 40 : 58
a

Le deuxième vice-président de la république, Gervais Rufyikiri, regrette que la corruption prend une ampleur inquiétante dans le secteur de la santé, évoquant des chiffres alarmants, c’était au cours d’une rencontre de ce lundi à Bubanza entre lui et les cadres du ministère de la santé à travers tout le pays.

En se basant sur le rapport de Transparency International, Gervais Rufyikiri déplore que le secteur de la santé a reculé dans ce classement deTransparency Internetional en 2011. Selon le 2ème vice président de la république, en 2010, le ministère de la santé avait occupé la 9ème place sur le classement de Transparency International. La même organisation a classé le même ministère 17ème en 2011, selon toujours Mr Rufyikiri.

Il déplore également que depuis 2010, les demandeurs des pots de vie dans les hôpitaux sont passés de 10% en 2010 à 51% en 2011. Ainsi la moyenne des pots de vin a augmenté, passant de 65.000F en 2010, à 500.000F en 2011 par personne.

Pour lutter contre ce fléau dans le secteur de la santé, le 2ème vice président a promis la mise sur pied des commissions de surveillances et d’observations des corrompus dans un délai ne dépassant pas un mois. Selon Rufyikiri, toute personne qui se fera attrapée sera sévèrement sanctionnée.

Notons que la ministre de la santé, qui était, elle aussi, présente dans cette réunion à Bubanza a fait savoir que l’année 2012 sera marquée par des sensibilisations à la bonne gouvernance dans son ministère.

Pour rappel, il y a une semaine, les hauts cadres de l’Etat s’étaient rencontrés à Ruyigi pour parler de l’état de la corruption. Des agents de Transparency International étaient aussi dans cette rencontre.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

985 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises



a

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive



a

Bujumbura : grogne des taxi-vélos membres de la Sotavebu





Les plus populaires
Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école,(popularité : 100 %)

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB,(popularité : 23 %)

La culture des œuvres de la diaspora se cherche encore ,(popularité : 6 %)

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés,(popularité : 5 %)

Cooptation d’une note de 10% aux finalistes de l’école secondaire,(popularité : 5 %)

La route Makamba-Bururi encore impraticable,(popularité : 4 %)

Electricité : Bientôt le délestage sur fond d’espoir,(popularité : 4 %)

Conflits fonciers : Attaqué par le parti UPRONA, le président de la CNTB s’en prend à ses employés !,(popularité : 4 %)

Burundi : Journée internationale des consommateurs sur fond de grogne,(popularité : 4 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)