Une piste pour corrigier l’enrolement multiple foulée au pied




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 13 février 2015  à 17 : 20 : 19
a

Le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante et les partis politiques de l’opposition divergent sur la nécessité d’usage des torches à lumière ultraviolet pendant les élections prévues en 2015. Les torches à lumière ultraviolet sont pourtant de nature à repérer les traces de l’encre indélébile pour les personnes qui se seraient déjà fait enrôler.

Lors d’une visite des représentants des partis politiques dans les locaux abritant le traitement des données électorales par la CENI ce vendredi, les indépendants, les leaders des partis politiques et la CENI ont convergé sur la nécessité de torches à lumière ultraviolet. Cependant chacun d’eux a avancé ses raisons en s’inscrivant pour ou contre ces types de torches.

Pour Rwasa Agathon, les rayons ultraviolets devraient être disponibles pour au moins corriger les irrégularités liées aux enrôlements multiples. « On s’était convenu de l’usage des torches à rayons ultra violet pour repérer les cas d’inscriptions multiples mais vous avez vu que la CENI s’est inscrit en faux contre cette proposition », s’est indigné de sa part Rwasa Agathon.

La CENI et le CNDD FDD sur la défensive

De sa part, le président du CNDD - FDD a estime que cette proposition risque de prolonger le délai normalement prévu pour les élections. Le président de la CENI a dit que les partis politiques et les autres partenaires ne se sont pas entendus sur cet aspect.

Selon lui, le temps imparti aux élections et le manque de moyens ne sont pas de nature à permettre à la CENI d’envisager les torches à lumière ultraviolet en 2015.

Pour le compte du parti politique Front pour la Démocratie au Burundi, la secrétaire générale dudit parti a estimé que si rien n’était fait, il sera difficile voire impossible de corriger notamment les inscriptions multiples. Euphrasie Bigirimana a jugé que les tares pour 2015 restent d’actualité car les imperfections liées à l’enrôlement multiples n’ont pas été corrigées par les ordinateurs.

« Ils ont dit que les seules imperfections possibles à, corriger sont celles relatives aux inscriptions à partir d’un seul nom, d’une seule carte d’identité, des mêmes noms de père et de mère uniquement au moment où nous avions plutôt besoin d’un logiciel de nature à repérer les inscriptions multiples au rôle d’électeur pour le cas d’une seule personne », a-t-elle souligné.

Le gouvernement ne serait pas en mesure de s’acheter ces torches pour plus de transparence des élections prévues en 2015 ? Nous avons cherché les politiques pour plus de précisions mais sans succès.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

741 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions



a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !





Les plus populaires
Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions,(popularité : 100 %)

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 32 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 3 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 3 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 2 %)

Le torchon brûle entre militants du CNDD-FDD en Commune de Muyinga,(popularité : 2 %)

Burundi : Fin des 8 mois pour la proposition des articles de la constitution à amender ; le rapport toujours tenu secret ,(popularité : 2 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 2 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 2 %)

Burundi : Le président Domitien NDAYIZEYE dans le viseur de parti présidentiel,(popularité : 2 %)