Commune Bururi : des champs de cultures endommagés par la grêle




Par: Jean-Pierre Misago , dimanche 15 février 2015  à 10 : 25 : 56
a

Les collines Kiremba, Nyavyamo et Mugozi ont été touchées par la grêle tombée lundi 26 janvier 2015 .Une semaine après, les cultures de maïs et de bananiers jusque là debout avaient carrément séché(voir la photo prise à Gahahe sur la colline Kiremba).

Selon Fidèle NDAYIZEYE chef du secteur Kiremba rencontré sur les lieux, pas d’espoir de s’auto-suffir sur le plan alimentaire comme c’était le cas auparavant. Ceux dont le maïs avait déjà muri se contenteront de la farine au moment où le reste devra obligatoirement s’endetter auprès des boutiquiers selon ce responsable collinaire.

Les semences seront à acheter à la prochaine saison culturale car les grains de maïs récoltés ne se conservent pas selon NDAYIZEYE.

De son côté, Bernard HABONIMANA directeur provincial de l’agriculture et de l’élevage à Bururi indique que 360 ha de champs de cultures ont été détruits et 400 ménages sont désespérés. Selon lui, à partir du moment où les feuilles des plantes sont déchiquetées, les plantes meurent automatiquement. Ce sont en effet les feuilles qui sont l’industrie de la matière vivante pour la plante, la photosynthèse s’opérant à ce niveau. "Il est vrai que les semences seront à acheter à la saison culturale prochaine notamment pour le maïs", poursuit HABONIMANA .

Cependant, les cultivateurs n’ont pas à désespérer, il les invite plutôt à s’atteler à semer le haricot afin de ne pas rater la saison culturale B si la météo le permet.

Bernard HABONIMANA de même que Gloriose NIMENYA, gouverneur de Bururi, appellent la population de cette entité administrative à la solidarité avec les familles sinistrées comme elle l’a fait l’année dernière après le passage d’une grêle exceptionnelle sur ces mêmes collines au mois d’avril.

Il importe de préciser que cette grêle n’a pas épargné les tôles des maisons qui commençaient à prendre de l’âge.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

376 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative





Les plus populaires
La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 5 %)

Hôpital général de Mpanda : des lieux d’aisance non fonctionnels ,(popularité : 2 %)

Un pasteur conservateur nous a quitté,(popularité : 1 %)

Les réfugiés burundais rentrent au pays avec hésitation ,(popularité : 1 %)

Une guerre de mots entre Sérapion et Pontien,(popularité : 1 %)

La révision des textes de loi régissant la CNTB d’ici peu,(popularité : 1 %)

ETB Bubanza, les élèves dénoncent les contributions énormes ,(popularité : 1 %)

Les droits de l’enfant se cherchent encore au Burundi,(popularité : 1 %)

Grève : Pourtant ces sections sont utiles ,(popularité : 1 %)

Ecole Fondamentale : Plus de patience pour son début SVP,(popularité : 1 %)