Commune Bururi : des champs de cultures endommagés par la grêle




Par: Jean-Pierre Misago , dimanche 15 février 2015  à 10 : 25 : 56
a

Les collines Kiremba, Nyavyamo et Mugozi ont été touchées par la grêle tombée lundi 26 janvier 2015 .Une semaine après, les cultures de maïs et de bananiers jusque là debout avaient carrément séché(voir la photo prise à Gahahe sur la colline Kiremba).

Selon Fidèle NDAYIZEYE chef du secteur Kiremba rencontré sur les lieux, pas d’espoir de s’auto-suffir sur le plan alimentaire comme c’était le cas auparavant. Ceux dont le maïs avait déjà muri se contenteront de la farine au moment où le reste devra obligatoirement s’endetter auprès des boutiquiers selon ce responsable collinaire.

Les semences seront à acheter à la prochaine saison culturale car les grains de maïs récoltés ne se conservent pas selon NDAYIZEYE.

De son côté, Bernard HABONIMANA directeur provincial de l’agriculture et de l’élevage à Bururi indique que 360 ha de champs de cultures ont été détruits et 400 ménages sont désespérés. Selon lui, à partir du moment où les feuilles des plantes sont déchiquetées, les plantes meurent automatiquement. Ce sont en effet les feuilles qui sont l’industrie de la matière vivante pour la plante, la photosynthèse s’opérant à ce niveau. "Il est vrai que les semences seront à acheter à la saison culturale prochaine notamment pour le maïs", poursuit HABONIMANA .

Cependant, les cultivateurs n’ont pas à désespérer, il les invite plutôt à s’atteler à semer le haricot afin de ne pas rater la saison culturale B si la météo le permet.

Bernard HABONIMANA de même que Gloriose NIMENYA, gouverneur de Bururi, appellent la population de cette entité administrative à la solidarité avec les familles sinistrées comme elle l’a fait l’année dernière après le passage d’une grêle exceptionnelle sur ces mêmes collines au mois d’avril.

Il importe de préciser que cette grêle n’a pas épargné les tôles des maisons qui commençaient à prendre de l’âge.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

386 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises



a

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive



a

Bujumbura : grogne des taxi-vélos membres de la Sotavebu



a

Bujumbura : introduction d’un nouveau cahier de ménage



a

Karusi : une mère et ses trois enfants accueillis au bureau du CDFC



a

L’Aïd el-Fitr : les leaders appellent à l’unité des musulmans à l’approche des élections de 2020





Les plus populaires
Voitures « Hello taxi » empêché de rouler au Burundi ,(popularité : 10 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 6 %)

Bubanza : pandémie du paludisme,(popularité : 5 %)

Les hôpitaux privés très affectés par la crise,(popularité : 5 %)

Un examen de sélection pour la fac de médecine,(popularité : 5 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 4 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 4 %)

Gihanga, 700 Fr Bu pour acheter un bidon d’eau potable ,(popularité : 4 %)

MWARO : Les écoles à internat sont au point-mort à quelques jours de la rentrée scolaire,(popularité : 4 %)

Hôpital Roi Khaled : Les infirmiers décrient l’absence à la garde des médecins spécialistes,(popularité : 4 %)