Commune Bururi : des champs de cultures endommagés par la grêle




Par: Jean-Pierre Misago , dimanche 15 février 2015  à 10 : 25 : 56
a

Les collines Kiremba, Nyavyamo et Mugozi ont été touchées par la grêle tombée lundi 26 janvier 2015 .Une semaine après, les cultures de maïs et de bananiers jusque là debout avaient carrément séché(voir la photo prise à Gahahe sur la colline Kiremba).

Selon Fidèle NDAYIZEYE chef du secteur Kiremba rencontré sur les lieux, pas d’espoir de s’auto-suffir sur le plan alimentaire comme c’était le cas auparavant. Ceux dont le maïs avait déjà muri se contenteront de la farine au moment où le reste devra obligatoirement s’endetter auprès des boutiquiers selon ce responsable collinaire.

Les semences seront à acheter à la prochaine saison culturale car les grains de maïs récoltés ne se conservent pas selon NDAYIZEYE.

De son côté, Bernard HABONIMANA directeur provincial de l’agriculture et de l’élevage à Bururi indique que 360 ha de champs de cultures ont été détruits et 400 ménages sont désespérés. Selon lui, à partir du moment où les feuilles des plantes sont déchiquetées, les plantes meurent automatiquement. Ce sont en effet les feuilles qui sont l’industrie de la matière vivante pour la plante, la photosynthèse s’opérant à ce niveau. "Il est vrai que les semences seront à acheter à la saison culturale prochaine notamment pour le maïs", poursuit HABONIMANA .

Cependant, les cultivateurs n’ont pas à désespérer, il les invite plutôt à s’atteler à semer le haricot afin de ne pas rater la saison culturale B si la météo le permet.

Bernard HABONIMANA de même que Gloriose NIMENYA, gouverneur de Bururi, appellent la population de cette entité administrative à la solidarité avec les familles sinistrées comme elle l’a fait l’année dernière après le passage d’une grêle exceptionnelle sur ces mêmes collines au mois d’avril.

Il importe de préciser que cette grêle n’a pas épargné les tôles des maisons qui commençaient à prendre de l’âge.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

364 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
La Communauté Islamique divisée plus que jamais ,(popularité : 4 %)

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent,(popularité : 4 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 3 %)

Le fonds mondial exige à SEP-CNLS le recouvrement de 283063 Dollars US,(popularité : 3 %)

Muyinga/Handicapés à l’école,(popularité : 3 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 3 %)

Burundi : Un hôpital couronné par le Président de la république,(popularité : 3 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 3 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 2 %)