Célébration de la libération de Bob Rugurika à Bujumbura




Par: Désiré Nimubona , jeudi 19 février 2015  à 15 : 03 : 58
a

Des milliers de gens se sont retrouvés ce jeudi dans les rues de Bujumbura pour célébrer la libération ce matin de Bob Rugurika, responsable de la Radio Publique Africaine, selon notre constat sur place dans les rues de la Capital.

A la Gare du Nord, située non loin de la Paroisse Guido Maria Conforti dite Chez Buyengero, des milliers de gens venus de tous les coins du pays étaient au rendez-vous, difficile d’estimer combien étaient massés sur les bords de la route Bujumbura-Bugarama ce matin pour accueillir Bob Rugurika.

Des femmes massées sur les bords de la rue, fleurs dans les mains, ont étalé des pagnes au passage des journalistes, défenseurs des droits de l’homme dans un cortège de Bob Rugurika ce jeudi matin.

« Je suis content, je suis motard. Aujourd’hui même si je ne vais pas travailler, ce qui est important est que Bob est libre » dira un motard après le passage de Bob Rugurika.

Des femmes, enfants au dos, des hommes, à pieds, à vélos ou motos, portaient des habits de couleurs verte, des branches d’arbres, des sachets de couleurs verte, … signe d’espoir avons-nous constaté.

La police, aux allures républicaines, en uniformes on sécurisé les artères au nord de la ville de Bujumbura. A la Gare du nord par exemple au nord de la ville de Bujumbura, la police était mobilisée dans la jonction du Boulevard du 28 Novembre et la route Bujumbura-Bugarama, pour régler la circulation.

Les bus de transport des compagnies partant de la Gare du Nord vers les pays voisins ou les provinces de l’intérieur ont du reporté de quelques heures le départ suite au manque de passage dans les routes, selon notre constat sur place.

Arrivé dans une voiture noire, en compagnie de Gabriel Rufyiri, président de l’Olucome, Bob Rugurika a été reçu par une autre foule cette fois-ci devant sa radio en ville de Bujumbura.

Cette foule venue de tous les coins de la ville avait parmi elle, des gens venus avec des cadeaux pour Bob Rugurika. C’est notamment une femme venue de Cibitoke, au nord-ouest avec in régime de banane pour l’ancien prisonnier.

D’autres venaient de Nyanza-Lac au sud du pays. Ils disaient avoir quitté leur commune vers 4h pour ne pas se faire remarquer par la police. Ils avaient eux aussi amené des poissons pêchés dans les eaux du lac Tanganyika connu sous le nom de imikeke.

Les choses ne se sont pas bien terminées devant cette radio. Après que le directeur de la radio venait de saluer une foule nombreuse devant sa radio, des gaz lacrymogènes ont été tirés par la police.

Les habitants eux, déterminé ont quitté la RPA pour se diriger vers la paroisse Guido Maria Conforti de Kamenge, à plus de 12km au nord de la ville de Bujumbura où les trois sœurs ont été tuées.

Arrivé à quelques mètres de la paroisse, ils ont été bloqués par la police déployée près de la paroisse. Leur objectif, selon ces habitants, c’était pour entrer dans l’église pour une prière en faveur des trois sœurs tuées.

Bernadette, Olga et Lucia, trois sœurs italiennes âgées ont été tuées en septembre dernier au Burundi. En janvier, une série de reportage diffusée par la RPA va révéler que le crime était plutôt préparé par certains agents de services secrets, dont l’ancien directeur de la police présidentielle Adolphe Nshimirimana.

Après diffusion de ces enquêtes de la radio, le directeur Bob Rugurika a été arrêté et incarcéré à Mpimba avant d’être transféré à Muramvya deux jours après son arrestation.

Bob Rugurika libéré, l’ambiance à Bujumbura en photos




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

874 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Guy Nasasagare   ce  vendredi 20 février 2015   à 14 : 25 : 16

Félicitation d’abord à Bob et à tous les Journalistes dignes de ce nom.

Mon commentaire sur l’événement de ce jeudi est vraiment simple. trois choses sont à noter :

- La population burundaise en descendant dans la rue de son propre gré vient de prouver qu’elle est capable
et prête à défendre la vérité et à lutter contre l’injustice.

- Elle vient pour la première fois d’exprimer d’une manière claire et explicite combien elle a confiance au travail des journalistes Burundais. Une confiance à ne pas trahir.

- A voire la façon dont la manifestation s’est déroulée sans aucune organisation préalable, la population a formulé un message claire aux gestionnaires des affaires de ce pays. Et
ce message n’est autre que : "vous avez pris autant de décisions gauches, irréfléchies et de façon parfois maladroite alors il est temps que cela change."

Je dis félicitation à cette population. Le Burundi c’est notre Pays c’est votre pays. Nous pouvons ensemble décidez de comment nous voulons qu’il soit géré pour l’intérêt de tous les Burundais.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 5 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 5 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 4 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 3 %)

Les hépatites, maladies infectieuses dont plusieurs catégories de gens courent un risque ,(popularité : 3 %)

Un nouveau code des assurances au Burundi,(popularité : 3 %)

Education : Cinq finalistes d’ITAB Karusi sous les verrous depuis le 10 Aout ,(popularité : 3 %)

Muyinga/Handicapés à l’école,(popularité : 3 %)

Pénurie d’eau au chef-lieu de Cibitoke : risques des maladies des mains sales ,(popularité : 2 %)

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.,(popularité : 2 %)