’’La manif sur Bujumbura n’est qu’un précédent’’




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 21 février 2015  à 12 : 13 : 48
a

En recourant à la manifestation spontanée dans la rue lorsque Bob Rugurika a été libéré , la population Burundaise a voulu exprimer envers les gestionnaires du pouvoir son mécontentement face à la violation massive des droits humains au Burundi.

Le Pr Nimubona Julien Nimubona regrette de voir que Bujumbura n’a pas tiré les leçons lorsqu’il a été acculé à libérer le défenseur des droits de l’homme Pierre Claver Mbonimpa et le journaliste Hassan Ruvakuki ces deux dernières années.

L’invité de la rédaction d’Isanganiro ce vendredi n’en revient pas. Il estime que les cas de violations des droits de ces dernières années déconcertent à plus d’un titre. Selon lui, Bujumbura a brillé dans des défaillances de ces dernières années et pour le moment le peuple a besoin de la vérité sur toutes ces violations des droits humains.

Le Pr Nimubona Julien Nimubona revient sur les dossiers qui restent sans réponse en justice notamment les exécutions extrajudiciaires dans lesquels le Bujumbura a été cité à savoir les massacres commis à Muyinga fin 2008.

Il revient aussi sur les dossiers d’actualité à savoir les exécutions extrajudiciaires de Cibitoke et le dossier de l’assassinat des 3 sœurs italiennes en commune de Kamenge et conclut en disant que les Burundais de toutes tendances confondus sont allées dans la rue parce que ‘’Bob Rugurika est devenu le symbole de courage face à une injustice’’ au-delà de la morale humaine.

Le Pr Nimubona Julien Nimubona juge en effet que la politique s’est invitée jusque dans les quartiers périphériques où se trouvent la lie du peuple et parle d’une erreur grave pour le pouvoir en évoquant cette fois ci le dossier des 3 sœurs italiennes.

L’étonnement de Julien Nimubona est grand sur l’incarcération Bob Rugurika. Selon lui, Bujumbura n’a jamais tiré les leçons du passé en décidant d’incarcérer Bob Rugurika car il a été libéré comme Pierre Claver Mbonimpa et Hassan Ruvakuki c’est-à-dire sous la pression de la communauté internationale.

Là il a fait entendre que Bob Rugurika comme les deux premiers ont bénéficié d’une libération provisoire puisque l’Union Européenne avait déjà brandi la suspension du Burundi de l’Accord de Cotonou.

Cette manifestation ‘’n’est qu’un précédent ‘’, a souligné le Pr Nimubona Julien Nimubona est rappelant que le recours au 3ème est une course inutile pour Pierre Nkurunziza. Il a d’ailleurs partagé l’analyse du Service National des Renseignements qui conseille Pierre Nkurunziza à ne pas ambitionner ce mandat au risque d’y laisser sa vie.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1300 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 11 %)

Bujumbura : Une marche à Bujumbura contre la nouvelle résolution de l’ONU,(popularité : 4 %)

BURUNDI/NECROLOGIE : Mort du colonel Epitace Bayaganakandi,(popularité : 4 %)

Le torchon brûle au sein du FROLINA ,(popularité : 4 %)

Burundi : La constitution nécessite une révision, dit le premier rapport de la CNDI,(popularité : 3 %)

Burundi : Suspicions autour du rapport semestriel de la CNDI,(popularité : 3 %)

Un nouveau document de voyage dans la zone CEPGL bientôt en circulation,(popularité : 3 %)

Les résultats provisoires des provinces en temps réels : Muyinga,(popularité : 3 %)

Vers la mutation des administrateurs des communes urbaines ? ,(popularité : 3 %)

3è mandat : Le Vice-président du CNDD-FDD emboite le pas au président de ce parti ,(popularité : 3 %)