La police refuse la tenue d’une conférence de presse de Ranac




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 3 mars 2015  à 16 : 28 : 29
a

Les leaders du Rassemblement National pour le Changement ont été empêchés par la police Burundaise d’animer ce mardi une conférence de presse.

Le président de l’Uprona , aile non reconnue par le ministre de l’intérieur a demandé à la police de ne pas se laisser manipuler par les acteurs politiques en occurrence le pouvoir actuel de Bujumbura.

Près de 20 minutes après le début de ladite conférence de presse, les éléments de la police Burundaise ont envahi la salle.

L’un d’eux a intimé l’ordre à Charles Nditije et à Rwasa Agathon d’arrêter cette conférence de presse.

Comme motivation, il a dit que d’habitude le Ranac organise les conférences de presses dans la Maison de la Presse.

« Qu’est-ce qui vous a empêché de faire tenir cette conférence de presse dans la Maison de la presse ? », a-t-il souligné.

Charles Nditije lui a dit que le mal n’est pas de louer une salle autre que la Maison de la presse mais plutôt de commettre une faute qui va jusqu’à les empêcher d‘animer ladite conférence de presse.

Il lui a demandé l’erreur qu’ils avaient commise en organisant plutôt une conférence de presse pour s’exprimer sur la vie politique de ce pays comme les autres citoyens.

La police n’a pas expliqué. Elle s’est plutôt contentée de chasser les personnes qui étaient venues dans cette conférence de presse et ces derniers ont quitté la salle pour éviter plus de casses comme ils l’ont par ailleurs expliqué :

« Nous sortons de la salle pour éviter davantage de perte mais constatez avec nous qu’au Burundi nous sommes pris pour des citoyens de seconde zone par Bujumbura », a ajouté Rwasa Agathon en sortant de la salle.

Pendant près de 10 minutes qu’il venait de parler, Rwasa Agathon est revenu sur les problèmes de gouvernance prévalant actuellement.

Pour Rwasa Agathon, l’œuvre de Sérapion Bambonanire dans la gestion des problèmes fonciers en province de Makamba est contraire la réconciliation des Burundais.

Selon lui, cette activité qui devrait être gérée dans le cadre des mécanismes de justice de transition est normalement à placée dans la cadre des mécanismes de la Commission Vérité et Réconciliation.

Quant à la place du marché centrale de Bujumbura qui a été accordée à une entreprise chinoise pour une durée de 50 ans d’exploitation, Rwasa Agathon et Charles Nditije estiment que cette mesure devrait être revue car les burundais perdront énormément.

Ils ont demandé que la transparence soit de mise dans ce dossier pour l’intérêt du pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

807 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 4 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 3 %)

Divergeances sur le retour des restes du roi Mwambutsa IV au sein de sa famille ,(popularité : 3 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

Mgr Bigirimana Eraste, Nouveau pasteur du Diocèse Anglican de Bujumbura ,(popularité : 3 %)

Ils seraient sur le point d’être réconciliés ,(popularité : 2 %)

Burundi : Le parti socialiste francais accorde son soutien aux manifestants,(popularité : 2 %)

Burundi : Remise et reprise à Bururi ,(popularité : 2 %)

La CENI annonce le calendier éléctoral de 2015 ,(popularité : 2 %)

Burundi : La CENI donne le calendrier des préparatifs du referendum ,(popularité : 2 %)