Sa probable candidature divise l’UE et le Burundi




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 5 mars 2015  à 18 : 24 : 22
a

La candidature de Pierre Nkurunziza pour les élections présidentielles de 2015 risque de produire une tension dans le pays. C’est l’avis de Patrick Spirlet , l’ambassadeur délégué de l’Union Européenne au Burundi ce jeudi après une rencontre avec les représentants du gouvernement du Burundi. Pour Patrick Spirlet, l’accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation des Burundais mérite respect.

Les débats ont eu lieu en dehors des micros mais à la sortie, il s’est dégagé une divergence totale sur la probable candidature de Pierre Nkurunziza en 2015 entre l’Union Européenne et le pouvoir Pierre Nkurunziza .

Patrick Spirlet a centré ses arguments sur l’Accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation des Burundais. Pour lui, cet accord mérite respect parce qu’il a participé à tisser les liens entre Burundais. Cet accord ne permet pas au président de la république du Burundi de briguer plus de 2 mandats à la tête du pays.

« Nous interpellons le gouvernement à respecter ce texte de loi comme plusieurs personnes et organisations ont eu le temps de le souligner ces derniers jours » a souligné Patrick Spirlet.

Difficile d’affirmer s’il s’agit d’une mise en garde à l’égard du gouvernement Pierre Nkurunziza sur le point, mais Patrick Spirlet a encore une fois dit ’’ que la candidature de Pierre Nkurunziza en 2015 est de nature à créer une tension à travers le pays’’.

Laurent kavakure, le ministre des relations extérieures et de la coopération internationale de sa part a dit que le respect du contenu de l’accord d’Arusha est nécessaire certes mais que la constitution est la loi qui compte de prime abord pour le Burundi actuellement. "l’Accord d’Arusha n’est pas une bible , n’est pas l’Evangile’’ , a t il ajouté.

L’Union Européenne a encore une besoin de savoir la vérité sur les exécutions extrajudiciaires de Cibitoke au début de l’année dont se seraient rendues coupables les institutions de défense et de sécurité Burundaise. Elle a permis d’envoyer une délégation pour aider la commission judiciaire qui a été mise sur pied par le ministère de la justice pour aboutir à la vérité sur ce dossier.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

855 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Apollinaire N.   ce  jeudi 5 mars 2015   à 20 : 20 : 44

La prédiction d’un événement a pour résultat de faire arriver ce qu’elle a prédit. Mais personne ne connaît ces choses à l’avance.
Pourtant, aucune prédiction n’est immuable. Nous pouvons tous changer notre avenir et le rendre brillant.



Par Alidi Hicuburundi   ce  vendredi 6 mars 2015   à 08 : 34 : 41

Eweee kavakure iyonda yawe igiye kuguhumira.uti amasezerano yi arusha si bibiriya ???mbe wewe urazi bibliya ko urindandende.wewe menya ivyo uriko uravuga ejo bizogukora kandi iyonda yawe uta yihagaritse kuryumuhero ugiye kukabona.ivyanyu mwe aba cndd fdd amakungu amaze kubamenya ko igihugu chuburundi mwarakimaze nukugisahura nukwicha twebwe abanyagihugu.mumenye ko ubundabunda abonwa nuhagaze.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 8 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 5 %)

L’Uprona de Kumugumya cautionnerait les décisions du CNDD FDD ,(popularité : 3 %)

Amendement du projet de loi sur les libertés publiques qualifié de moins liberticide,(popularité : 3 %)

Rwasa rejette le contenu du rapport des experts des Nations Unies sur la RD Congo ,(popularité : 3 %)

L’impartialité de l’institution de l’ombudsman mise en cause ,(popularité : 3 %)

L’Assemblée Nationale ensession extraordinaire, l’opposition s’inquiète du canevas,(popularité : 3 %)

La société civile et les médias privés accusés d’être de mèche avec l’opposition politique,(popularité : 2 %)

L’ Uprona de la réhabilitation réclame un sursaut patriotique ,(popularité : 2 %)

Armée régulière ou ânes à la solde du parti au pouvoir ?,(popularité : 2 %)