La grève générale largement observée, selon les organisateurs




Par: Désiré Nimubona , jeudi 5 mars 2015  à 18 : 43 : 45
a

Les syndicats des travailleurs et organisations de la société civile en campagne contre la vie chère ont salué la détermination des grévistes qui ont observé une journée de grève générale contre la vie chère lancée par les syndicats et organisations de la société civile.

Gabriel Rufyiri, l’un des coordinateurs de la campagne contre la vie chère a demandé dans une interview au gouvernement qu’il faut réduire ou abandonner tout simplement la taxe de 42 francs par minute instaurée au début de cette année.

Selon lui, rien ne sert à enfoncer la population dans une pauvreté en la privant son droit de communiquer par ce que l’on veut collecter une taxe.

Il exhorte aussi que les tarifs des carburants soit revus à la baisse et se mettre au moins en dessous de 1700F par litre, soit à au moins à 1 dollar par litre à la pompe.

Le président de la Confédération des Syndicats du Burundi Dr Tarcisse Gahungu a estimé que le gouvernement a augmenté la taxe d’assise sur chaque litre d’essence au moment où ailleurs les prix commençaient à chuter.

Il explique qu’au début de la chute du cours du carburant sur les marchés internationaux, le gouvernement avait instauré une taxe de 90 F par litre de taxe d’assise.

Mais il déplore que cette même taxe d’assise est revue à la hausse jusqu’à plus de 200F par litre alors que les prix des produits pétroliers ne cessaient de descendre.

Déroulement de la grève

Dans certains coins de la ville depuis 7h du matin, les mouvements des habitants étaient limités. Quelques voitures, quelques motards et taxi-vélos seulement circulaient dans les rues de Bujumbura.

Les syndicats des travailleurs du domaine de transport avaient aussi entré dans la danse causant ainsi des difficultés à ceux qui se rendaient au travail.

Entre 9h30 et 11h, les maisons commerciales du centre ville étaient fermées, de même que les échoppes dans pas mal de galléries.

A titre d’exemple la galerie Village Market était vide de gens alors qu’il est connu pour sa popularité au centre ville.

la gallérie de la Victoire, elle, située à l’avenue de la Victoire au centre ville de Bujumbura à notre passage vers 9h était plutôt fermée.

Vers l’après midi, lors de notre passage, certains bus commençaient à rejoindre les parkings, tandis que d’autres maisons commerciales étaient ouvertes mais sans flue considérable de clients.

C’est le cas de la boutique électronique dite Obama Shop et StarTimes situé à l’avenue de la RDC.

Mais au niveau des syndicats, il s’agit des effets de l’intimidation par l’administration locale aux commerçants et propriétaires de bus pour les obliger d’aller travailler.

Entre temps, la ministre de la Fonction Publique Annonciate Sendazirasa a menacé de sanctions aux grévistes soulignant que ceux-ci n’ont pas respecté les lois.

Selon elle, « la grève est illégale » car même l’inspection du travail n’avait pas été informée de cette grève.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

446 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Berco Stars martelée par Dolphins ,(popularité : 3 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 3 %)

Kayanza : Gatara, la commune plus peuplée,(popularité : 3 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 3 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 3 %)

Cultures vivrières : Un défi pour le Burundi,(popularité : 3 %)

Une guerre de mots entre Sérapion et Pontien,(popularité : 3 %)

Les réfugiés burundais rentrent au pays avec hésitation ,(popularité : 3 %)

La révision des textes de loi régissant la CNTB d’ici peu,(popularité : 3 %)