Makamba : Administration et députés en bloc contre la CNTB




Par: Désiré Nimubona , mercredi 11 mars 2015  à 12 : 38 : 54
a

La présidence de la République soutient la décision du Gouverneur de Makamba Gilbert Nduwayo de suspendre momentanément les exécutions des décisions de la Commission Nationale Terres et autres Biens (CNTB) après la résistance des habitants des communes de Nyanza-lac, Mabanda et même Kibago en province de Makamba.

Le Porte-parole du Président de la République Léonidas Hatungimana sur les ondes explique que la tension était vive surtout que les habitants avaient commencé d’exhiber les machettes pour s’opposer à la mise en application des décisions de la CNTB.

Mais les députés élus dans la circonscription de Makamba n’y vont pas par quatre chemins. Ils demandent au président de la République de choisir entre Sérapion Bambonanire, président de la Commission et le Gouverneur de Makamba qui vient d’ordonner la suspension des décisions du premier dans sa province, celui qui peut continuer ses fonctions.

« Ce monsieur a dressé la population contre nous » a dit un député de Makamba, tout en demandant au nom des autres députés qu’il y ait des enquêtes sur les décisions de la dite commission.

« Il faut recenser des cas de corruption qui se sont produits pour refaire les dossiers » a déclaré le sénateur Réverien Ndikuriyo, élu à Makamba pour le compte du CNDDFDD, parti au pouvoir.

Le sénateur Ndikuriyo estime qu’il y a des zones d’ombres dans le travail de la commission, évoquant par exemple un cas d’un rapatrié qui a déjà récupéré au moins 6 propriétés, aidé par la CNTB.

Selon certaines sources, confirmées d’ailleurs par le président du parti présidentiel Pascal Nyabenda, il y a des commissionnaires qui s’ingèrent dans le travail de la commission le rendant de surcroit, moins crédible.

Pascal Nyabenda, qui visitait cette région du sud du pays le weekend dernier, a demandé à Kibago, en province de Makamba, le report de l’exécution des décisions de la commission jusqu’à la fin des éléctions.

Au niveau du parti Uprona, son secrétaire général Gaston Sindimwo demande tout simplement la suspension des activités de la commission jusqu’à la fin des élections prochaines pour des raisons de sécurité.

Le président de la Commission Mgr Sérapion Bambonerane avait plutôt accusé le Gouverneur de Makamba d’être une entrave à la restitution des biens aux anciens réfugiés qu’ils avaient laissés avant de fouir leur pays, au lendemain des manifestations des habitants de Makamba contre sa commission.

Il avait qualifié de « justice » ce que sa commission faisait tout en accusant les députés de cette circonscription d’avoir eux aussi occupés les biens ou propriétés des rapatriés et refusaient de le remettre.

La semaine dernière les habitants des communes de Nyanza Lac (voir photo), Mabanda et Kibago se sont opposés aux travaux d’exécution des décisions de la Commission.

En commune de Nyanza-lac, les habitants de Buheka avaient même manifesté, certains machettes, gourdins et autres armes dans la main contre ces décisions de la CNTB.

Ces décisions consistaient en grande partie, à retirer la totalité des propriétés aux résidents et les donner aux rapatriés, sans aucune indemnisation des occupants.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

943 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Apollinaire N.   ce  mercredi 11 mars 2015   à 13 : 18 : 23

Ibiriko birakogwa mu Burundi biteye isoni cane gose. Mube maso, igihugu cimije gutabagurika gusumvya ivyabaye muri kahise.



Par Kamuntu@oulook.com   ce  jeudi 12 mars 2015   à 06 : 57 : 58

Murabona ko iyi ntwaro itazi ico ikora, uyu murwi niwo mw’ijambo riheza umwaka umukuru w’igihugu yashimye ko ukora vyiza kurusha abandi.
Ivyo bagira vyose les burundais ne sont pas prêts à cautioner un troisième mandate force et inconstitutionnel de Nkurunziza. Ntibitwaze Cour Constitutionnelle nk’imwe ya Laurent Bagbo en Côte d’Ivoire.



Par Rose Hakizimana   ce  jeudi 19 mars 2015   à 23 : 10 : 57

Ndabashimiye Banyamakamba mwihagazeko mukanka iryanisha rya CNTB Nobasaba ko mwoguma mufatanye munda ntimwemere umuntu numwe azakubaryanisha nimwumvire abategetsi babigisha iterambere kandi bashaka ko mwibanira mu mahoro



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 73 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 10 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 9 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 4 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 4 %)

"INKARABWE", une menace à Bubanza,(popularité : 4 %)

Les USA alertent contre les menaces terroristes et attaques criminels au Burundi ,(popularité : 3 %)

Des policiers burundais attendus en Centrafrique ,(popularité : 3 %)

Double assassinat au sein de la FDN : Lt-Col.Darius Ikurakure et Maj. Didier Muhimpundu ,(popularité : 3 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 3 %)