Burundi : La Belgique appuie la COSOME et CEJP pour l’observation électorale




Par: Désiré Nimubona , lundi 16 mars 2015  à 12 : 07 : 55
a

La Belgique vient d’annoncer avoir décidé de débloquer 293.000 Euro (527,4 millions de fracs burundais) « pour l’organisation d’une mission d’observation des élections communales, parlementaires et présidentielle qui auront lieu cette année au Burundi ».

Deux ONGs burundaises ont été identifiées pour recevoir cet argent. Il s’agit de COSOME et CEPJ Burundi.

Via l’ONG internationale 11.11.11 et l’ONG francophone CEJP (Commission Justice et Paix), deux ONG burundaises ont été identifiées pour effectuer cette mission d’observation.

Selon le Vif, un journal belge, les deux ONGs ont une grande expérience en ce qui est d’observation électorale « car elles avaient déjà organisé des observations lors des élections de 2005 et 2010 ».

"Elles ont certes l’expérience mais il leur manque des moyens. Cette subvention doit leur permettre d’accomplir, cette année encore, leur rôle d’observation lors des élections communales, parlementaires et présidentielle", explique M. De Croo, Vice premier Ministre et Ministre du Développement International.

"Elles déploieront dans ce but 8.000 observateurs sur l’ensemble du territoire burundais afin de surveiller les élections." A-t-il ajouté.

Cependant, deux ONGs belges CEPJ et 11.11.11 vont accompagner les deux ONG burundaises au travers d’un financement, d’un encadrement et d’une formation, apprend-t-on de notre source.

Selon le Ministre De Croo, la force des quatre organisations vont produire un travail de qualité en contribuant à un processus électoral libre, transparent, fiable, pacifique et inclusif", ajoute le ministre.

Au début de cette année 2015 deux ministres belges ont visité le Burundi, le président Pierre Nkurunziza avait fait savoir qu’il était prêt à accueillir des observateurs internationaux lors des élections prévues cette année.

Photo : UN




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

686 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Prudence Bararunyeretse   ce  mercredi 18 mars 2015   à 06 : 56 : 45

C’est une tres bonne nouvelle pour ce qui est du soutien à l’observation electorale.

J’espere qu’une forte synergie des acteurs non politiques se met dejà en place pour faire mieux et faire face à certains défis rencontrés dans le passé.

En effet, bien qu’on ait fait ce que l’on pouvait et dans la limite des moyens qui étaient disponibles, les acteurs non politiques n’ont pas réussi à bien travailler en synergie et à mettre en place une coordination permettant d’optimiser leurs efforts pour plus de résultats.

Par exemples, le fait de n’avoir pas réussi à se déployer sur un maximum possible de bureaux de vote et les lieux de rassemblement et de comptage des voix a été un des grands défis pour le succes de cette taache combien délicate dans le contexte souvent caracterisee par des contestations entre acteurs politiques quant aux résultats du scrutin.

Meme la tentative de coordination initiée par deux organisations americaines, NDI&IFES,avec appui additionnel du PNUD et qui rassamblait bien d’organisation dont la CEJP, certaines organisations féminines, Fontaine ISOKO,l’OLUCOME(que je representais en tant que chargé de la supervision de l’observation électorale), n’avait pas réussi une bonne cartographie et un bon déploiement, l’une des causes étant qu’elle avait debuté tardivement, en pleine période électorale proprement dite.

De meme, ne pas avoir été tres actifs dans la phase pré-électorale a été aussi un des grands défis relevés à cette époque.

J’espere que les recommandations formullees à la cloture de ce travail et qui rencontraient parfaitement celles des autres acteurs comme la COSOME servent déjà de sources d’inspiration pour une bonne conduite de l’observation électorale pour le processus électorale en cours.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 12 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 3 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 3 %)

Pas de négociation en Suisse mais un atelier,(popularité : 3 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 3 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 2 %)

La CENI de 2015 : Comment retoucher la constitution du Burundi,(popularité : 2 %)

La rencontre rouvrira l’espace politique ,(popularité : 2 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 2 %)