Un opposant met en garde le pouvoir contre d’éventuelles sanctions internationales




Par: Désiré Nimubona , mercredi 18 mars 2015  à 15 : 07 : 12
a

Le parti de l’opposition CNDD demande « des sanctions ciblées (…) à l’encontre de Pierre Nkurunziza et de son entourage » suite à leurs violations des droits de l’homme « et que des mandats d’arrêt internationaux soient envisagés contre les chefs spirituels et techniques des Imbonerakure ».

Dans sa prise de position rendue publique le mardi 17 mars 2015, ce parti de l’Alliance des Démocrates pour le Changement (ADC-Ikibiri) demande que des pressions soient exercées sur le pouvoir en place, en vue d’un dialogue en profondeur sur les différends persistants qui bloquent le fonctionnement normal des institutions.

Léonard Nyangoma, signataire de la prise de position, et son parti mettent en garde les responsables du CNDD-FDD, qui ont mis en place, formé et armé la jeunesse Imbonerakure, que les sanctions internationales peuvent toquer à leurs portes n’importe quand car ce groupe, selon lui, sème la terreur dans le pays.

Le CNDD de Nyangoma estime aussi que les habitants de Makamba méritent des applaudissements après leur opposition contre les décisions de la Commission Nationale des Terres et autres Biens, CNTB.

« Le parti CNDD félicite les habitants de Makamba, rapatriés comme résidents, qui se sont levés comme un seul homme pour empêcher l’effondrement de leur province, suite aux décisions maladroites de la CNTB » lit-on dans ce communiqué.

D’autres personnes à féliciter, selon lui, ce sont les associations féminines, les syndicats, les groupes de pression et l’opposition pour leur « victoire contre la vente de l’ancien marché à une société fictive créée par les proches du pouvoir et qui n’a aucune trace au Burundi ».

Le Burundi se prépare aux élections dans deux mois. Selon le parti CNDD, le président actuel devrait plutôt sortir de son silence pour annoncer qu’il abandonne ce mandat polémique car les Accords d’Arusha sont indissociables à la constitution burundaise, arguant que nul ne peut diriger le pays plus de deux mandats.

La semaine dernière lors d’une rencontre des membres de la coalition de l’opposition en Belgique, les membres de l’ADC-Ikibiri avaient annoncé qu’ils comptaient porter plainte contre certains hauts cadres de l’armée et de la police pour leurs violations des droits de l’homme au Burundi.

Deux semaines avant c’est l’EurAc qui regroupe une trentaine d’ONGs européennes dans la région des grands lacs qui, lui aussi, est favorable aux sanctions contre certaines personnalités sans dire lesquelles.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1580 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Gahutu Remy   ce  mercredi 18 mars 2015   à 19 : 55 : 40

Monsieur le president du CNDD, tout d’abord je vous remercie pour votre courage meme si tardif mais je suis quand-meme content du premier pas.

Ceci dit , il me semble que votre initiave peut mieux servir s’il est accompagné par bien de mesures.

Ici vous parlez d’éventuelles poursuites pénales internationale contre ceux qui comettent des crimes de sang et c’est tres encourageant .
Mais puis-je savoir votre avis sur ce silence assourdissant du diaspora vis à vis à ces agissements sans nom du pouvoir de Bujumbura ?

Avez-vous remarqué que beaucoup d’ex-ministres de tous les pouvoirs antérieurs de Bujumbura sont ici en Europe et se lacoulent douce comme s’ils sont spectateurs de ces acharnement du CNDD-FDD contre notre patrimoine commun ?

Avez-vous constaté combien de milliers d’intellectuels encore en bonne santé physiques, morales et... sont ici en Europe, et qui ne levent jamais leurs petits doigts pour au moins dire un mot ?

Monsieur ,
dans ce qui vous dérange , je ne vois pas votre inquietude sur ces crimes et mascalades économiques savamment organisés. Pourtant ceci appelle cela

Les strategies DD des incendies à la BRB,le marché central et d’autres petits marchés des provinces, les ventes en cascades des societés de l’Etat etc. . ne vous disent-t-ils rien ?

Aujourd’hui le CNDD-FDD s’attaque aux societes para Etatiques et privées en leurs imposant des taxes pharaoniques juste pour deux raisons :

Monsieur Nyangoma, tout récement Nkurunziza a déclaré qu’il est amerement attristé de voir des entreprises mono éthniques et je serais heureux de me tromper si je précise expressement qu’il parlait de ceux qui l’ont tjrs " attristés"depuis 1972.

N’ais-je pas en droit de dire que l’écrasement de toutes ces entreprises ,les incendies des marchés etc. . .ne sont inspirés par l’esprit de vengence et de sa haine noire contre les Tutsi ?
La deuxième raison n’est autre que le pillage systematique des biens d’autruit et monter les rapatriers contre les residents qui n’ont pas fui vers la Tanzanie.
Pour ces terroristes Nkurunziza et Serapion les seuls refugiés sont ceux qui viennent de la Tanzanie . Quel paradoxe !

Pourquoi ne pas associer ces crimes économiques à votre initiative ?
Les crimes organisés par Nkurunziza et Serapion par ce qu’ils appellent CNTB n’est pas moins pardonable j’en conviens qu’en pensez-vous ?



Par kamuntualvin@outlook.com   ce  jeudi 19 mars 2015   à 08 : 38 : 17

Mr. Gahutu, je pense que Nyangoma n’a pas été exhaustif dans l’énumération des maux et crimes commis pas les gens du CNDD-DD, j’ ajouterais même que vous avez essayé de le completer sans toutefois vider la liste. Uwovuga ivyago bateje abarundi yofata imisi.
Nibaza ko igikurkira ari revolution kandi ndayibona



Par Apollinaire N.   ce  vendredi 20 mars 2015   à 09 : 01 : 53

No matter how corrupt, greedy, and heartless our government, our corporations, our media, and our religious & charitable institutions may become, the truth will still be revealed.



Par Rose Hakizimana   ce  dimanche 22 mars 2015   à 21 : 41 : 20

Ndibaza ko yagize neza mukuvuga ivyago intwaro ya Nkurunziza n umugambwe wiwe bakoreye Abarundi kandi bakiriko hari hageze aho tuvira hasi rimwe tukavyanka Mbere aho bigeze abatwara imigambwebari bakwiye kuja hamwe batatinya bakiyamiriza iyo Ntwaro yuzuyemwo ababandi abasuma abambuzi abicanyi Kugira bakize abanyagihugu nkibaza ko nabari hanze bose bakwiye kugenda bakaja hamwe nabari muburundi mu kubirukana Ubwoba nibabuterere hasi kuko utinya ingwe ntutinya iyakwinjiranye
Ntitwibaze ngo baratwica oyo ahubwo nukubafatisha intoke
Kura hasi abanyagihugu mubafashe kuko baragowe



Par Rose Hakizimana   ce  dimanche 22 mars 2015   à 21 : 46 : 03

Ndibaza ko yagize neza mukuvuga ivyago intwaro ya Nkurunziza n umugambwe wiwe bakoreye Abarundi kandi bakiriko hari hageze aho tuvira hasi rimwe tukavyanka Mbere aho bigeze abatwara imigambwebari bakwiye kuja hamwe batatinya bakiyamiriza iyo Ntwaro yuzuyemwo ababandi abasuma abambuzi abicanyi Kugira bakize abanyagihugu nkibaza ko nabari hanze bose bakwiye kugenda bakaja hamwe nabari muburundi mu kubirukana Ubwoba nibabuterere hasi kuko utinya ingwe ntutinya iyakwinjiranye Twova hasi twese nibo bazokwiruka kuko nibo bakoze ibitakogwa
Ntitwibaze ngo baratwica oyo ahubwo nukubafatisha intoke
Kura hasi abanyagihugu mubafashe kuko baragowe



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 6 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 4 %)

Bujumbura : Une marche à Bujumbura contre la nouvelle résolution de l’ONU,(popularité : 3 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 3 %)

Des enseignements ‘’diversions’’ du CNDD – FDD ,(popularité : 3 %)

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !,(popularité : 3 %)

L’ADC-Ikibiri insiste toujours pour les négociations avec le Gouvernement,(popularité : 3 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 3 %)

Sa décision ne rime pas avec la constitution,(popularité : 3 %)

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda,(popularité : 3 %)