Dix sept hauts cadres du Cndd-fdd signent contre le 3ème mandat de Pierre Nkurunziza




Par: Désiré Nimubona , lundi 23 mars 2015  à 12 : 33 : 55
a

Dix sept membres, dont certains hauts cadres du parti au pouvoir, viennent de signer une correspondance demandant au président de la République Pierre Nkurunziza de ne pas forcer pour un troisième mandat à la tête de l’Etat.

« Cette question est cruciale, et ça tient aux cœur de beaucoup de burundais. C’est pour cela que nous avons jugés bon que nous devons renforcer la position du comité des sages du parti, en sortant du silence pour dire en public que nous ne soutenons pas que vous vous octroyez un autre mandat » lit-on dans une lettre d’une page et demi signée par 17 membres du parti.

Les signataires les plus connus au sein du parti sont par exemple, le porte-parole du président Léonidas Hatungimana, Onésime Nduwimana, porte-parole du Cndd-fdd, Kanyange Geneviève, qui dirige la Ligue de Femmes du parti CNDD-FDD, Bucumi Moïse, ancien Ministre et député de Ruyigi, Anselme Nyandwi, Gouverneur de Bubanza, Oscar Ndayiziga, ancien Gouverneur de Muramvya et actuel député de la même circonscription.

Le président du Groupe de Front du même parti Epimaque Murengerantwari est lui aussi parmi les signataires de cette lettre.

Les signataires expliquent que l’article sur les mandats présidentiels à lui seul ne suffit pas. Ils rappellent qu’il faut lire aussi les lois du parti, qui stipulent le parti CNDDFDD doit respecter la décision de la majorité. Selon eux la majorité des membres du parti sont opposés au troisième mandat.

Ces signataires demandent plutôt la tenue du Congrès du parti selon les règles du parti pour désigner le candidat du parti aux prochaines présidentielles.

Les informations du parti au pouvoir disent qu’ Onésime Nduwimana porte-parole du parti et signataire de la correspondance vient d’être limogé de ce poste.

Il sera remplacé par le sénateur Gélase Ndabirabe, sénateur du parti au pouvoir et ancien porte-parole du mouvement lors de la rébellion.

Après la sortie de la correspondance, la rédaction Isanganiro a eu des informations selon lesquelles, les services secrets et certains hauts cadres de la police seraient en train d’intimider les signataires de la correspondance.

La semaine dernière, le président Tanzanien Jakaya Kikwete avait demandé les burundais de respecter les Accords d’Arusha, la Constitution burundaise et le code électorale, plaidant à la stabilisation du pays.

Téléchargez le document en Kirundi

PDF - 581.2 ko



Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

4498 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Abamenyeshamakuru ba Radio Isanganiro bibuka ukwezi guheze iradiyo yabo ituriwe



a

Un mois après : les journalistes se souviennent de la destruction dIsanganiro



a

Radio Isanganiro démolie : ce n’est pas une fermeture mais une démolition



a

Les putschistes annoncent leur échec



a

La CENI va vers des difficultés financières



a

Deuxième semaine : Les manifestations regagnent l’intérieur du Burundi



a

CNDD-FDD : Une candidature de mauvais augure



a

Campagne mardi noir par l’UB empêchée aux environs du pont Muha



a

Des refugiés burundais au Rwanda et en Ouganda



a

Autre probable cause de la parlaysie des activités à l’A.N





Les plus populaires
L’ Accord d’Arusha est la genèse de la paix, dixit les confessions religieuses ,(popularité : 10 %)

Un mois après : les journalistes se souviennent de la destruction dIsanganiro,(popularité : 8 %)

Dix sept hauts cadres du Cndd-fdd signent contre le 3ème mandat de Pierre Nkurunziza,(popularité : 7 %)

Isanganiro Awards 4ème édition : N John de Karusi ,(popularité : 7 %)

Les Burundais se rappellent des morts de 1972,(popularité : 7 %)

Le 3ème mandat : sa vie en danger, analyse du SNR ,(popularité : 7 %)

La sécurité à Cibitoke restaurée,(popularité : 7 %)

Pierre Nkurunziza sera désormais « commandant du soldat de la Paix »,(popularité : 7 %)

Nickel de Musongati : Le Burundi et BMM se partagent les parts,(popularité : 7 %)

Une route baptisée Pierre Nkurunziza, une autre Denise Bucumi-Nkurunziza,…. ,(popularité : 7 %)