Trois militants des FNL détenus pour des mobiles politiques




Par: Dieudonné Nzeyimana , jeudi 26 mars 2015  à 12 : 17 : 20
a

Trois militants des forces nationales de libération (FNL) fidèles à Agathon Rwasa sont détenus dans des cachots de la province Kirundo respectivement depuis plus de deux semaines pour les deux premiers et une semaine pour le troisième, déclare Oscar Nizigiyimana, représentant provincial à Kirundo de ladite formation politique.

Juma Nizigiyimana, représentant des jeunes militants(Jeunesse patriotique) des FNL dans la région Bweru -Buyogoma regroupant les provinces de Kirundo(nord), Muyinga(nord-est) et Karusi(centre-est) a été arrêté en commune de Busoni par les jeunes imbonerakure vendredi 20 mars 2015, avec comme chef d’accusation, « outrage au chef de l’Etat ». Une injustice d’après la représentation du Fnl à Kirundo, l’homme au cachot de Rusarasi en commune Busoni a repris intégralement des écrits sur un calendrier de la présidence de la république, voilà ce qui est interprété comme outrage, regrette le Président des fnl à Kirundo.

MM. Eugène Nsabimana et Jean Nshimirimana ont été arrêtés le dimanche 8 mars par le chef de colline Nyemeza, commune de Ntega après un affrontement entre des militants des FNL fidèles à Agathon Rwasa et des jeunes militants du conseil national pour la défense de la démocratie/ forces de défense de la démocratie (CNDD/FDD, au pouvoir), précise-t-on.

Au moment des faits, les deux militants des FNL avaient été appréhendés en compagnie de deux jeunes militants du CNDD/FDD mais qui, au bout de quelques heures, ont été relaxés par l’administrateur communal, dénonce M. Nizigiyimana.

Pour le représentant provincial des FNL , ces emprisonnements sont « arbitraires » et dénonce la politique de « deux poids, deux mesures » pratiquée par le trio administration, police et justice.

Depuis le début de l’année, rappelle-t-il, plus de 20 militants des FNL fidèles à Rwasa, ont été arrêtés et incarcérés. Une manœuvre d’empêcher aux fideles à Rwasa d’exercer librement les activités politiques, précise-t-il.

Une autre lecture du parquet de Kirundo

En cas d’infraction, les présumés malfaiteurs sont appréhendés indépendamment de leurs formations politiques, déclaration de Gérard Niyokindi, procureur de la République à Kirundo.

Interrogé sur les charges qui pèsent sur le représentant des jeunes FNL dans la région Bweru Buyogoma, le Procureur de Kirundo nous renvoie au porte parole du ministère de la justice. « Nous n’avons pas l’autorisation de donner des informations sur un dossier pendant en justice » a-t-il martelé.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

633 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Apollinaire N.   ce  jeudi 26 mars 2015   à 16 : 46 : 34

Au-delà de l’expérience franchement douloureuse d’avoir été injustement arrêté, cette situation révèle un phénomène bien plus préoccupant.

On ne doit pas se laisser impressionner par les arrestations arbitraires et les tabassages gratuits, mais leur dire qu’on ne va pas se laisser faire, car nos vies en dépendent.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi





Les plus populaires
CVR : La commission ad hoc agirait dans l’ombre,(popularité : 9 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 7 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 6 %)

Comparution en audience publique des présumés putschistes,(popularité : 6 %)

Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 5 %)

L’Ombudsman est désavoué par certains des siens ,(popularité : 5 %)

Fidèle Nsengumukiza arrêté à la RPA ,(popularité : 5 %)

Evaluation de la situation des droits de l’homme à Genève en janvier en 2013 ,(popularité : 5 %)

Bientôt un projet de loi pour lutter contre les violences basées sur le genre,(popularité : 5 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 4 %)