Les dessous d’un triple meurtre




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 30 mars 2015  à 19 : 23 : 50
a

Juvent Nduwimana , un agent du Service National des Renseignement affirme avoir physiquement participé dans le triple assassinat des 3 sœurs italiennes de la Paroisse Maria Guido Conforti de Kamenge en septembre dernier. L’affaire qui n’a pas manqué de faire incarcérer le journaliste de la Radio Publique pendant un mois reste pourtant dans l’impasse en justice.

Juvent Nduwimana a en effet été démoblisé avant d’etre engagé comme agent du SNR. Dans un témoignage qu’il a accordé ce lundi à partir de la Somalie , le jeune homme ne passe pas par quatre chemins : il a dit qu’il a agi avec les autres en tuant les 3 sœurs italiennes sur ordre du Service National des Renseignements .

Il a dit que d’emblée, ce n’était pas pour la première fois qu’il participe dans de tel meurtres . Pour le cas d’espèce , Juvent Nduwimana a souligné en effet avoir parlé en aparté de cette affaire d’abord avec l’une des autorités du Service National des Renseignements surnommé Kazungu au début du mois de séptembre 2014.

Ce dernier lui a dit que les 3 sœurs étaient en train de répandre les informations relatives à la présence des Imbonerakure et certains militaires Burundais en République Démocratique du Congo plus précisément dans Kiliba Ondes.

« Avec un certain policier surnommé Mwarabu dont je ne connais malheureusement pas le nom , Kazungu nous a dit qu’il aura besoin de nous vers deux heures du matin. Nous étions ce jour là devant une maison appartenant à Kazungu alors en construction. Il disait qu’ils veulent venir à bout d’un bruit relatif à présence des Burundais sur le sol congolais dont les Blancs et surtout les 3 sœurs étaient responsables » , a t- il souligné.

En date du 6 de ce même mois, Juvent Nduwimana souligne qu’ils se sont rencontrés pour la deuxième fois cette fois-ci en présence d’Adolphe Nshimirimana, le patron du service National des Renseignements à l’époque.

En plus des 3 premiers , il y avait aussi au cours de cette deuxième rencontre , Guillaume Harushimana , le Policer Ayubu et le Curé Claude du Centre Jeune de Kamenge. « Kazungu et Guillaume nous ont dit d’éliminer ces 3 sœurs après un moment de discussion », a ajouté Juvent Nduwimana l’ Agent du Service National des Renseignement.

Cet homme affirme également avoir participé dans d’autres dossiers de criminalité sur ordre de son patron, Adolphe Nshimirimana. Ce dossier des 3 sœurs italiennes date septembre dernier. Le dossier n’avance pas en tous cas en justice.

Bob Rugurika et Pierre Claver Mbonimpa qui avaient eu le courage d’en parler sur les médias pour inciter la justice à travailler pour que la vérité éclate ont fait objet de poursuite judiciaire.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1613 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message