Les rapatriés disent non à son 3ème mandat




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 31 mars 2015  à 16 : 00 : 39
a

Les rapatriés burundais regroupés dans une association dénommée Association des Rapatriés pour le Développement Intégral demandent au Président de la République du Burundi de prendre conscience des risques de son retour à la tête du pays.

Ils l’interpellent de ne pas briguer un troisième mandat à défaut quoi ils risquent de retourner encore en exil.

Au cours d’une conférence de presse que les représentants de cette association ont animée autour de cette question ce mardi, ils ont surtout déploré l’entêtement de Pierre Nkurunziza sur sa candidature aux élections présidentielles qui une fois faite serait en violation de la constitution et des Accords d’Arusha.

Selon Jean Michel Ntakarutimana , l’un de ces membres de ladite association, le contexte sécuritaire de ce pays prédit un tas de souffrance pour le pays. Pour lui en effet, les armes pullulent dans certains coins du pays notamment en province de Makamba et cette triste réalité est surtout corroborée par les formations paramilitaires pendant les heures de nuit dans les communes de Nyanza- Lac et Mabanda où près d’une centaine de ménages ont aussi fui le pays( Nyanza Lac seulement ) .

Pour Jean Michel Ntakarutimana, les rapatriés Burundais ont vécu trop de tristes histoires en exil qu’il s’avère important que les responsables de ce pays en particulier le président de la république du Burundi se sentent interpellés.

Selon lui, la candidature de Pierre Nkurunziza risque d’entrainer ce pays en guerre qu’il s’avère important que les Burundais se coalisent en seul homme pour la décrier.

« Nous vous demandons Monsieur le président de dire publiquement que vous n’avez pas d’ambition pour les élections présidentielles. Ce faisant, vous auriez épargné de la guerre les Burundais qui ont par ailleurs beaucoup vécu ces dernières années », a souligné Jean Michel Ntakarutimana.

Jusqu’à présent, le président Pierre Nkurunziza n’a rien dit publiquement à propos de cette requête qui intéresse plus d’un Burundais. Sur terrain, les membres du CNDD FDD, qui sont pour son retour en 2015 ne cessent de dire que Pierre Nkurunziza sera le candidat de ce parti lors de ces élections. Une position qui en tous cas n’est pas sans diviser les acteurs politiques et sociales Burundais et particulier les membres de ce parti.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1002 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par edouard   ce  mercredi 1er avril 2015   à 23 : 40 : 02

Nous assistons á la derniere reigne du peuple hutu dans la region des grand lacs.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité",(popularité : 11 %)

Un examen spécial sur le Burundi à Genève depuis ce jeudi,(popularité : 8 %)

Le torchon brûle au sein du FROLINA ,(popularité : 8 %)

Loi sur la presse : l’Eglise catholique plaide pour l’harmonisation des points de vue ,(popularité : 7 %)

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité ,(popularité : 7 %)

Un discours peut décrédibiliser son auteur ,(popularité : 7 %)

La Belgique regrette la tenue des éléctions présidentielles,(popularité : 7 %)

Bujumbura abrite pour deux jours la 72e session de l’Union parlementaire africaine ,(popularité : 7 %)

Des retenues sur salaire doivent être opérées malgré le dialogue,(popularité : 7 %)

Burundi : Suspension de certains partis politiques et de l’Association RPA,(popularité : 7 %)