Paul Seger plaide pour les bonnes élections




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 2 avril 2015  à 19 : 48 : 15
a

Paul Seger , le président de la commission de la consolidation de la paix aux Nations Unies pour le Burundi a dit que le 3ème mandat qu’ambitionne Pierre Nkurunziza est de prime abord une préoccupation entre les Burundais eux-mêmes.

Il a souligné que l’important pour les Nations Unies est la sauvegarde de la paix au Burundi.

Vers 10 heures passées de l’avant, ce diplomate onusien venait d’une audience avec Numéro un Burundais. Paul Seger a précisé qu’il venait pour un message d’adieu au président de la République car son mandat va prendre fin d’ici quelques jours et pour l’inciter à préparer les bonnes élections.

Il a indiqué que les Nations Unies sont globalement satisfaites des actions accomplies par le pouvoir de Pierre Nkurunziza ces dix dernières années. Selon en effet ce diplomate onusien, le Burundi a fait des pas dans le maintien de la paix et de la tranquillité et cet élan devrait être sauvegardé.

Par rapport à la question du 3ème qui fait objet de remous entre les politiques, le président de la commission de la consolidation de la paix aux Nations Unies pour le Burundi a, contrairement aux autres diplomates usé un peu de diplomatie dans sa réponse. « La question est une affaire Burundo- Burundaise », a-t-il souligné.

Selon lui, les élections de 2015 sont une étape importante pour la poursuite du processus de recherche de la paix et de la tranquillité pour le Burundi. Tous les acteurs politiques et surtout le président de la république et les représentants des partis politiques ont à s’investir pour que ces 2015 ne soient pas une année porteuse des divisions à travers le pays.

« C’est ça le message que j’avais amené au président de la république. J’estime que la réponse est claire si les autorités interpellent leur conscience pour quiconque voudrait comprendre », a-t-il ajouté.

Cette visite de Paul Seger au Burundi a été précédée de celles de nombres de pays et organisations internationales qui plaident pour que Pierre Nkurunziza ne brigue pas le 3ème mandat à la tête du pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

990 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité ,(popularité : 22 %)

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI,(popularité : 11 %)

Le Burundi face à deux capitales,(popularité : 10 %)

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité",(popularité : 9 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 6 %)

La CENI de 2015 : Comment retoucher la constitution du Burundi,(popularité : 6 %)

La rencontre rouvrira l’espace politique ,(popularité : 6 %)

Des travaux d’exhumation des restes du dernier roi du Burundi lancés ce mardi à Gitega,(popularité : 6 %)

Kayanza : les politiciens se réunissent pour 2015, entente précaire ,(popularité : 6 %)

Les ONG contre le nouveau projet de loi sur la presse,(popularité : 6 %)