Kirundo : Le probable 3è mandat de Nkurunziza pousse la population à l’exil vers le Rwanda




Par: Jean-Pierre Misago , vendredi 3 avril 2015  à 20 : 43 : 29
a

Quarante personnes réparties en dix ménages ont fui le site des déplacés de Nyarunazi commune Kirundo du lundi à mercredi. L’intolérance politique couplée à une rumeur persistante d’une guerre imminente si le président de la République, Pierre Nkurunziza, briguerait un troisième mandat, voilà la cause de ces départs vers le pays voisin, le Rwanda.

Pareille situation se fait aussi remarquer chez les déplacés des communes Busoni, Bugabira ces deniers jours, d’après des sources dans différents sites comme Rutabo (Busoni), Kigoma (Bugabira).Des départs de personnes à majorité des femmes, des jeunes sont signalées à partir du mois de février dernier.

A part des actes d’intimidation dont ces déplacés subissent de la part des jeunes militants (Imbonerakure) du conseil national pour la défense de la démocratie/forces de défense de la démocratie (CNDD/FDD, au pouvoir), les informations faisant état d’une probable distribution d’armes dans le pays font également peur.

Les autorités rwandaises au plus sommet confirment la présence des burundais sur leur sol. Mme Stéphanie Ntabana, ministre rwandaise en charge des réfugiés, a déclaré que les burundais demandeurs d’asile déjà recensés sur leur sol sont estimés à plus de 381 dans les deux provinces de l’est et du sud du Rwanda, information recueillie auprès des stations radios du Rwanda.


Des rumeurs d’après l’administration

Réverin Habogorimana, administrateur de la commune Kirundo, confirme cette information de départs des Burundais vers le Rwanda. A l’origine, des rumeurs, a-t-on appris de cet administratif.

Après une réunion de pacification au site de Nyarunazi, jeudi, l’administrateur annonce avoir fait arrêter un ivrogne qui propage des rumeurs sur une probable guerre. Des langages belliqueux émanant de certaines radios catalyseraient la situation, propos du même administratif.

Le gouverneur de province, compte se rendre samedi au Rwanda au district de Nyamata pour rencontrer ses compatriotes afin de leur demander les vrais mobiles de leur départ.

Pour rappel, au mois de février, une douzaine des déplacés du site déplacés de Marangara en province de Ngozi avait pris plutôt refuge en commune Busoni de la province Kirundo. Ils avaient eu écho d’une guerre qui allait être déclenchée le 14 du même mois, a-t-on appris de l’administrateur de la commune Marangara.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

859 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 54 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 8 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 6 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 6 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 5 %)

Le M23 pourrait se retirer de Goma et de Saké,(popularité : 5 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 4 %)

Dix mois à la tête de l’Amisom, Lt Gen Ntigurirwa Silas donne son bilan ,(popularité : 4 %)

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche ,(popularité : 3 %)

Bubanza : Les usagers de la Rukoko doivent demander une autorisation avant d’entrer,(popularité : 3 %)