Rumonge : Mutambara sous le choc des intempéries




Par: Jean-Pierre Misago , lundi 6 avril 2015  à 09 : 28 : 13
a

Plus de 200 maisons de la colline Mutambara dans la zone de Gatete de la commune Rumonge peuvent s’écrouler à tout moment au regard de leur degré de fissuration. La plupart de ces maisons sont des villages de paix de la place surtout Mutambara où une vingtaine d’entre elles se sont déjà écroulées suite aux grosses pluies qui sont tombées dans cette localité la nuit du dimanche 29 mars 2015.

Minani Ernest et Ntirandekura Odavia représentent deux ménages de rapatriés du village de paix de Mutambara. Dans les restes de leurs maisons ou dans des maisons de fortune installées près des décombres, ils vivent dans de très mauvaises conditions. Minani Ernest, par exemple, vit ensemble avec sa famille, ses poules, ses lapins et ses chèvres dans un hangar dont le toit est soutenu par des arbustes.

Selon Ernest, il s’agit des conditions de vie des temps révolus. Eux, de même que les autres rapatriés et vulnérables de Mutambara, sollicitent l’intervention du gouvernement burundais ou des organismes humanitaires surtout le HCR afin de leur venir en aide pour réhabiliter leurs habitats en tenant compte de la nature sablonneuse du sol en place.

Kashindi Sylvain, chef de secteur Mutambara, trouvent fondées les inquiétudes de cette population. Pour lui, ces vingt maisons du village de paix de Mutambara sont parmi 70 maisons écroulées la nuit de dimanche 29 mars 2015 lors des pluies qui ont causé l’effondrement de plusieurs latrines.

Ce responsable collinaire dit qu’il a déjà saisi ses supérieurs pour intervenir dans les plus brefs délais dans cette localité sans aucune goutte d’eau potable depuis une semaine. En effet, les trois réseaux hydrauliques qui alimentaient cette colline en eau potable se sont coupés. Ntiranyibagira Evariste responsable de la régie communale de l’eau de Rumonge indique qu’il sera difficile de réparer notamment le réseau traversant la rivière Buzimba.

Il y quelques jours, les localités de Rutunga et Ruhongoka dans la commune Muhuta de la nouvelle province de Rumonge se sont effondrées suite aux pluies diluviennes qui ont fait couler des roches, emportant tout sur leur passage inclus des vies humaines, des maisons et des ponts des rivières causant ainsi la route Bujumbura-Rumonge impraticable pendant un temps.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1422 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse



a

Bujumbura : L’eau du lac Tanganyika en vert , coté Bujumbura Mairie



a

La réserve naturelle forestière de Vyanda en proie aux incendies



a

Des palettes de la Brarudi dans la fabrication de meubles



a

Environnement : Après Kiyange, c’est le tour de Gatumba



a

Plus de 25 chèvres atteintes par la peste à Bubanza



a

Qui a attribué les parcelles au bassin d’écrêtement de Buterere ?



a

La RN 17 devenue impraticable



a

La vallée de la rivière Murembwe de nouveau inondée



a

Des constructions au bord du Lac Tanganyika,quel avenir pour les amphibiens ?





Les plus populaires
Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse ,(popularité : 4 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 3 %)

Bujumbura : L’eau du lac Tanganyika en vert , coté Bujumbura Mairie,(popularité : 3 %)

Rutana : Des chutes attirent les touristes ,(popularité : 3 %)

Gitega - météo : Peur sur la ville,(popularité : 3 %)

Burundi : Tout pour mettre fin au braconnage dans le parc de la Ruvubu,(popularité : 2 %)

Le Burundi a encore du chemin à faire dans la lutte contre la déforestation,(popularité : 2 %)

Bubanza : chenilles défoliantes qui ravagent les cultures ,(popularité : 2 %)

Bujumbura : Les riverains de Ntahangwa crient au secours,(popularité : 2 %)

La crise burundaise paralyse le tourisme dans le sud ouest du pays,(popularité : 2 %)