L’OBR bat son record dans la collecte des recettes en mars 2015




Par: Désiré Nimubona , mardi 7 avril 2015  à 13 : 04 : 20
a

L’office burundais des recettes OBR a collecté depuis janvier 2015 au total 166,25 milliards de francs burundais, contre 137,99 milliards la même période l’année dernière, selon un communiqué de l’office.

Selon ce même communiqué, les résultats des collectes des trois premiers mois sont les plus élevés jamais enregistrés dans l’histoire de cette organisation.

Les collectes de l’OBR étaient de 145,2 milliards de francs burundais en 2012, 140,7 milliards de francs burundais en 2013, et 137,9 milliards de francs burundais en 2014.

« Ces chiffres dépassent les prévisions par 5,30 milliards de francs burundais. Par rapport aux recettes correspondantes de l’an passé une augmentation de 28,7 milliards (+20,48%) est enregistrée » lit-on dans un communiqué de l’OBR.

En mars cette année, l’Office Burundais des Recettes a dépassé les prévisions mensuelles marquant ainsi des points par rapport à l’année passée le même mois.

Ainsi, les prévisions de ce mois étaient de 58,03 milliards, mais l’Office lui, a collecté 67,36 milliards de francs burundais soit une collecte supérieure de 9,34 milliards de francs burundais par rapport aux prévisions.

L’Office Burundais des Recettes (OBR) avait été installé en 2009 et placé sous la direction de Kieran Holmes, d’origine irlandaise.

Son mandat ayant pris fin en juin 2014, il a été remplacé à la tête de l’institution par Domitien Ndihokubwayo (photo), le premier burundais à diriger ce corps âgé de presque 6 ans.

En juin l’année passé, le commissaire général de l’époque Kieran Holmes qui allait terminer son mandat, avait annoncé dans son dernier entretien avec les médias que le Burundi pourrait, jusqu’en 2019, collecter plus de 3,000 milliards de francs burundais par an.

Il estimait qu’avec la transparence du secteur des minerais et la disponibilité du courant électrique, les recettes allaient augmenter pour permettre le pays de financer son budget en 2019 sans faire recours aux appuis extérieurs souvent conditionnels.

Le budget général de l’Etat est estimé à 1.500 milliards de francs burundais avec souvent un déficit budgétaire avoisinant 50 milliards de francs burundais.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

930 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Apollinaire N.   ce  mardi 7 avril 2015   à 22 : 19 : 32

akazi keza



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !



a

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction



a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 7 %)

Economie : "Le secteur minier doit être régulé",(popularité : 4 %)

L’Inde et le Burundi signent un mémorandum d’entente,(popularité : 3 %)

Comment accroitre la pauvreté au Burundi ,(popularité : 3 %)

La monnaie burundaise flotte, que faire ?,(popularité : 3 %)

La transparence de la caisse du marché central mise en cause,(popularité : 3 %)

Le syndicat des commerçants sommé de disparaitre,(popularité : 3 %)

Un projet qui ne rassure pas les affiliés de l’INSS,(popularité : 3 %)

Les boissons et limonades en hausse de 7,3% en moyenne ,(popularité : 3 %)

Le Burundi classé plus corrompus en Afrique de l’Est, mais avance en économie ,(popularité : 3 %)