Des journalistes burundais primés




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 9 avril 2015  à 16 : 40 : 57
a

7 journalistes Burundais ont été primés par l’Association des Femmes Journalistes grâce à leurs productions médiatiques pour la promotion du genre ce jeudi. La Radio Isanganiro a à la même occasion été primée pour avoir été la première dans l’histoire de la presse Burundaise engagé une femme comme chauffeur.

Quatre parmi ces journalistes ont reçu chacun une enveloppe de 500.000fbu, soit près de 300, $ .

Lors de ces cérémonies en présence du président du Conseil National de la Communication et de la Coopération Suisse, partenaire financier dudit projet, Agathonique Barakukuza, la présidente de l’Association des Femmes Journalistes a souligné que les sujets relatifs aux préoccupations de la femme rurale n’intéressent pas les médias au même titre que les sujets à caractère politique. Une étude faite en 2010 sur les médias burundais montre plutôt une sous représentation de la femme dans les sujets traités selon elle.

Agathonique Barakukuza, comme par ailleurs la représentante de la Coopération Suisse au Burundi, a interpellé les journalistes hommes et femmes à exploiter les sujets ayant trait à la vie de la femme au Burundi pour que leurs droits deviennent réalité.

Isanganiro aussi primée

La Radio Isanganiro a reçu une enveloppe pour avoir engagé une femme comme journaliste. Pour Agathonique Barakukuza, la plaidoirie pour l’accès à l’emploi pour la femme passe aussi par les témoignages.

En engageant une femme comme chauffeur, la Radio Isanganiro a montré effectivement que les femmes sont aussi à mesure d’exercer d’autres métiers réservés aux hommes, a-t-elle souligné.

Eduige Nininahazwe, le premier chauffeur de sexe féminin dans l’histoire de la presse au Burundi, vient de passer bientôt une année à la Radio.

L’AFJO accorde des prix chaque année aux meilleures productions journalistiques dans le souci d’inciter les journalistes à traiter les sujets se rapportant à la femme.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

798 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative





Les plus populaires
La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 5 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 4 %)

Le Général Rodrigue Bunyoni n’est plus ,(popularité : 3 %)

Rumonge : Le DCE sacrifie certains cours au lycée communal Cabara pour des intérêts inavoués,(popularité : 2 %)

Rumonge : L’enseignement en crise,(popularité : 2 %)

Bouteilles plastiques usagées, déchets « profitables »,(popularité : 2 %)

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais,(popularité : 2 %)

Les hépatites, maladies infectieuses dont plusieurs catégories de gens courent un risque ,(popularité : 2 %)

Kayanza : Gatara, la commune plus peuplée,(popularité : 2 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 2 %)