Kirundo : pas d’affluence aux centres d’affichage pour le 2nd tour




Par: Dieudonné Nzeyimana , vendredi 10 avril 2015  à 21 : 12 : 24
a

Le Président de la commission électorale provinciale indépendante(CEPI) à Kirundo, Pascal Manariyo, déplore l’absence très massive des candidats électeurs aux centres d’affichage des listes d’inscription au rôle d’électeurs afin de vérifier pour la seconde fois si leur inscription est correcte , a-t-on appris sur place.
Selon la même source certains centres d’affichage de la commune Busoni n’ont dépassé quatre personnes pendant les trois jours de vérification.

La commission électorale nationale indépendante (CENI) avait mis ces listes à la disposition des (CEPI) et(CECI) depuis mardi dernier, rappelle-t-on.

Les agents d’affichage ont répondu présents mardi dernier aux différents centres d’enrôlement des électeurs des mois de novembre, décembre 2014 et mars 2015.

Le président de la CEPI regrette le fait que les irrégularités qui se seraient glissées dans l’enrôlement et la saisie ne seront pas identifiées parce que les candidats électeurs enrôlés n’ont pas visité l’affichage pour se rendre compte de leur état d’inscription.

« Pourtant la chance avait été donné aux enrôlés du premier tour qui n’avait pas vérifié leur état d’inscription de le faire et il en était ainsi pour ceux qui s’était fait inscrire pendant l’enrôlement additionnel », a-t-il conclu.

Dans les quatre centres d’affichage visités, les agents d’affichage sont unanimes pour dire que les candidats électeur n’ont pas d’engouement de visiter lesdits centres.

Dieudonné Kwizerimana, agent d’affichage des listes d’inscription au rôle d’électeur au lycée technique de Kirundo confirme la non fréquentation de ces lieux d’affichage. « Du matin au soir, je reçois moins trois à quatre candidats électeurs qui viennent voir leur situation ».

Anicet Ndayishimiye qui tient le centre d’affichage de l’école primaire de Bushaza s’ennuie à longueur de journée par manque de gens qui viennent vérifier si l’inscription au rôle a été correcte ou pas.

De mardi à jeudi, moins de 30 inscrits ont été recensés dans les quatre centres affirme-t-on. Malheureusement, des irrégularités ne manqueraient pas sur les listes.

Des erreurs de frappe et des omissions se sont glissées dans les listes témoignent les agents recenseurs au regard des corrections faites pour le peu de candidats électeurs venus vérifier leur situation.

Comme au premier tour de l’opération de vérification, les mandataires des partis politiques et des observateurs électoraux pour le compte de la société civile étaient absents. Les représentants provinciaux des partis politiques contactés à ce sujet convergent sur l’ignorance des motivations profondes qui poussent leurs militants à ne pas aller vérifier leur état d’inscription. Rappelons que l’opération de vérification a pris fin jeudi dernier. JCN




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

192 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 8 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 6 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 6 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 4 %)

Abdoulaye Bathily, nouveau médiateur dans la crise burundaise ,(popularité : 3 %)

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC,(popularité : 3 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 3 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 3 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 3 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 3 %)