Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Kirundo : pas d’affluence aux centres d’affichage pour le 2nd tour




Par: Dieudonné Nzeyimana , vendredi 10 avril 2015  à 21 : 12 : 24
a

Le Président de la commission électorale provinciale indépendante(CEPI) à Kirundo, Pascal Manariyo, déplore l’absence très massive des candidats électeurs aux centres d’affichage des listes d’inscription au rôle d’électeurs afin de vérifier pour la seconde fois si leur inscription est correcte , a-t-on appris sur place.
Selon la même source certains centres d’affichage de la commune Busoni n’ont dépassé quatre personnes pendant les trois jours de vérification.

La commission électorale nationale indépendante (CENI) avait mis ces listes à la disposition des (CEPI) et(CECI) depuis mardi dernier, rappelle-t-on.

Les agents d’affichage ont répondu présents mardi dernier aux différents centres d’enrôlement des électeurs des mois de novembre, décembre 2014 et mars 2015.

Le président de la CEPI regrette le fait que les irrégularités qui se seraient glissées dans l’enrôlement et la saisie ne seront pas identifiées parce que les candidats électeurs enrôlés n’ont pas visité l’affichage pour se rendre compte de leur état d’inscription.

« Pourtant la chance avait été donné aux enrôlés du premier tour qui n’avait pas vérifié leur état d’inscription de le faire et il en était ainsi pour ceux qui s’était fait inscrire pendant l’enrôlement additionnel », a-t-il conclu.

Dans les quatre centres d’affichage visités, les agents d’affichage sont unanimes pour dire que les candidats électeur n’ont pas d’engouement de visiter lesdits centres.

Dieudonné Kwizerimana, agent d’affichage des listes d’inscription au rôle d’électeur au lycée technique de Kirundo confirme la non fréquentation de ces lieux d’affichage. « Du matin au soir, je reçois moins trois à quatre candidats électeurs qui viennent voir leur situation ».

Anicet Ndayishimiye qui tient le centre d’affichage de l’école primaire de Bushaza s’ennuie à longueur de journée par manque de gens qui viennent vérifier si l’inscription au rôle a été correcte ou pas.

De mardi à jeudi, moins de 30 inscrits ont été recensés dans les quatre centres affirme-t-on. Malheureusement, des irrégularités ne manqueraient pas sur les listes.

Des erreurs de frappe et des omissions se sont glissées dans les listes témoignent les agents recenseurs au regard des corrections faites pour le peu de candidats électeurs venus vérifier leur situation.

Comme au premier tour de l’opération de vérification, les mandataires des partis politiques et des observateurs électoraux pour le compte de la société civile étaient absents. Les représentants provinciaux des partis politiques contactés à ce sujet convergent sur l’ignorance des motivations profondes qui poussent leurs militants à ne pas aller vérifier leur état d’inscription. Rappelons que l’opération de vérification a pris fin jeudi dernier. JCN




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

222 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 33 %)

La manifestation anti-3è mandat : les femmes descendent dans les rues,(popularité : 11 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 8 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 8 %)

Evêques catholiques : Année du pardon de Dieu au Burundi,(popularité : 7 %)

La décentralisation toujours problématique en Mairie de Bujumbura,(popularité : 7 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 7 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 7 %)

Le refoulement d’Alexis Sinduhije serait retardé d’une semaine ,(popularité : 7 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 7 %)