Les étudiants bénéficiaires des bourses d’amitié sont mécontents




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 6 février 2012  à 11 : 58 : 28
a

Les étudiants burundais qui ont reçu des bourses d’amitié à l’étranger s’indignent de la suppression de la bourse par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Selon NDAYISABA Augustin, un de ces étudiants qui se trouve en Russie grâce à une bourse d’amitié dont il a bénéficié, le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a commis une erreur en supprimant leurs bourses sous prétexte de contraintes budgétaires.

Il indique que la réussite à l’examen d’état permet aux étudiants de bénéficier des frais de bourses sans considération des pays dans lesquels ils font leurs études.

NDAYISABA Augustin parle également de deux poids deux mesures dans la distribution des frais de bourses pour la catégorie des étudiants bénéficiaires des bourses d’amitié par le ministère ayant l’enseignement supérieur dans ses attributions.

Il dit que certains de ces étudiants continuent à percevoir cette bourse notamment en CHINE et en ALGERIE, bien que le ministre Julien NIMUBONA dise que le gouvernement l’a supprimée.

Cet étudiant dit qu’il a écrit une deuxième lettre de demande de bourse et qu’il attend la suite.

Cette grogne fait parler d’elle au moment où même les étudiants bénéficiaires de bourses à l’intérieur du pays disent qu’ils joignent difficilement les deux bouts du mois en raison de sa petitesse.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1500 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge ,(popularité : 33 %)

Infirmiers sans Frontières va bientôt traire le soja,(popularité : 12 %)

Santé : Le virus d’Ebola approche dangereusement le Burundi ,(popularité : 11 %)

Université du Burundi : Le Recteur Gaston Hakiza limogé après neuf ans de règne ,(popularité : 11 %)

Le centre d’assistance intégrale pour les victimes des violences sexuelles moins connu à Muyinga.,(popularité : 10 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 10 %)

Inhumation ce jeudi de la mère de l’héros de la démocratie,(popularité : 10 %)

Rupture de Bactrim : RBP+ s’inquiète ,(popularité : 10 %)

Le saignement chez la femme : Un problème de décollement placentaire,(popularité : 10 %)

Le Burundi affiche une malnutrition chronique chez les enfants de moins de 5 ans,(popularité : 10 %)