Kirundo/Plus de 1450 dossiers pour les communales




Par: Dieudonné Nzeyimana , mardi 14 avril 2015  à 19 : 15 : 52
a

Neuf partis politiques, deux coalitions et une organisation d’indépendants ont déposé à la commission électorale provinciale indépendante (CEPI) un total de 1.454 dossiers pour la candidature aux élections communales du 26 mai courant, a-t-on appris de Pascal Manariyo, président de la CEPI.

Sur les douze organisations désirant contrôler les communes, sept ont pu présenter des dossiers provenant des sept communes de la province Kirundo, a-t-il précisé. Il s’agit du Conseil national pour la défense de la démocratie/ forces de défense de la démocratie (CNDD/FDD) avec 210 dossiers, la coalition Amizero y’Abarundi (opposition) : 199 dossiers, le Front pour la démocratie au Burundi (FRODEBU –Nyakuri:191dossiers, l’Alliance des démocrates pour le changement (ADC-Ikibiri, opposition) :157 dossiers, le Mouvement pour la réhabilitation du citoyen(MRC) :119 dossiers, l’Union pour le progrès national (UPRONA, institutionnel) :140 dossiers, le Mouvement pour la solidarité et le développement (MSD) :123 dossiers.

Certains partis n’ont pas pu avoir de candidats dans toutes les communes. Les Forces nationales de libération (FNL, reconnu par le gouvernement) a déposé des dossiers de cinq communes, l’Union pour la paix et le développement (UPD, opposition) a présenté des dossiers provenant de cinq communes, le PALIPE Agakiza avec des dossiers de trois communes, l’alliance COPA dans quatre communes et enfin le Parti pour la démocratie et la réconciliation (SANGWE PADER) avec seulement trois dossiers dans une seule commune.

Certains militants ont peur de figurer sur les listes

Certaines formations politiques ont manqué de dossiers à présenter car des militants ont peur de manifester officiellement leur appartenance politique. C’est le cas des membres du parti UPD Zigamibanga en commune Bugabira a-t-on appris d’une source au sein de l’UPD. La peur des probables représailles de la part des jeunes Imbonerakure du parti au pouvoir est la cause de cette peur bleue, ajoute-t-on.

Seul le CNDD-FDD avait pu déposer les dossiers de ses candidats suivant le délai de dix jours préalablement accordé aux partis politiques, aux coalitions des partis politiques et aux indépendants par la commission électorale nationale indépendante(CENI). Les retardataires ont profité d’un délai supplémentaire de trois jours octroyé par la CENI.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

870 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par   ce  mercredi 15 avril 2015   à 07 : 57 : 53

Pour un analyste fin, on peut voir la force des hommes politiques sur terrain sur base de ces dossiers deposes.
Ainsi, les électeurs pourront bien choisir pour ne pas trop disperser les voix.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 13 %)

Bujumbura : Une marche à Bujumbura contre la nouvelle résolution de l’ONU,(popularité : 4 %)

BURUNDI/NECROLOGIE : Mort du colonel Epitace Bayaganakandi,(popularité : 4 %)

Le torchon brûle au sein du FROLINA ,(popularité : 3 %)

Burundi : La constitution nécessite une révision, dit le premier rapport de la CNDI,(popularité : 3 %)

Burundi : Suspicions autour du rapport semestriel de la CNDI,(popularité : 3 %)

Un nouveau document de voyage dans la zone CEPGL bientôt en circulation,(popularité : 3 %)

Les résultats provisoires des provinces en temps réels : Muyinga,(popularité : 3 %)

Vers la mutation des administrateurs des communes urbaines ? ,(popularité : 3 %)

3è mandat : Le Vice-président du CNDD-FDD emboite le pas au président de ce parti ,(popularité : 3 %)