Emeutes et non manifestations ; les opposants n’ont pas droit à la garde




Par: Désiré Nimubona , mardi 21 avril 2015  à 21 : 43 : 03
a

Le ministre de la sécurité publique Gabriel Nizigama a annoncé lundi dans une conférence de presse conjointe, le retrait des agents de sécurité pour certains opposants ayant manifesté contre le troisième mandat de Pierre Nkurunziza la semaine dernière.

Gabriel Nizigama, en compagnie de celui de la Défense, Pontien Gaciyubwenge, celui de l’Intérieur, Edouard Nduwimana, et celui de la Justice, Pascal Barandagiye, a juré que les opposants ne peuvent en aucun cas bénéficier des gardes octroyées par le pouvoir qu’ils combattent, ou pour destabliser la sécurité des autres

« C’est inconcevable d’user de la sécurité dont on dispose pour perturber les autres en les empêchant de travailler » a dit le Ministre de la sécurité publique.

A la question des manifestations de l’opposition contre le troisième mandat de Pierre Nkurunziza mpêchées par les forces de sécurité sous l’ordre du gouvernement, les quatre ont juré que lc’était plutôt des émeutes mais ont souligné que celles du parti au pouvoir, le Cndd-fdd, avaient été annoncées au préalable, donc légales.

Commentant sur cette idée, le ministre de l’intérieur Edouard Nduwimana disait « qu’il y a des correspondances écrites par le Cndd-fdd » pour annoncer la manifestation, ce que l’opposition n’a pas fait.

L’opposition avaient appelé les manifestations la semaine dernière au cours desquelles, une centaine de personnes ont été arrêtées.

Au total alors 65 des 107 des personnes arrêtées ont été inculpées de rébellion et placées en détention dans la prison de Muramvya (centre du pays).

Le président de l’Association de défense des droits de l’homme et des détenus Pierre Claver Mbonimpa avait déploré que les 107 personnes aient été écoutées seulement en deux heures, avant de les transférer en prison, chose impossible selon le président de l’Aprodh.

Ce mardi, les leaders de l’opposition qui s’étaient rendus à Muramvya pour les voir disent avoir manqué d’autorisation de les voir.

Il est à noter que le gouvernement burundais s’est toujours montré hostile à n’importe quelle manifestation qui n’est pas en sa faveur.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

879 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
La femme burundaise réclamme l’égalité et l’équité des genres,(popularité : 5 %)

L’envoi des soldats burundais au Mali pour bientôt ,(popularité : 5 %)

Limogeages en cascade des gouverneurs ,(popularité : 5 %)

Incarcération de deux militants du parti FNL à Kirundo,(popularité : 4 %)

Médias : Le CNC suspend pour six mois les radios internationales : BBC et VOA,(popularité : 4 %)

QPN : Les élections présidentielles se sont déroulées « dans le calme et dans la transparence »,(popularité : 4 %)

Le président de l’ADC Ikibri se présente demain devant la justice,(popularité : 3 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 3 %)

Divergeances sur le retour des restes du roi Mwambutsa IV au sein de sa famille ,(popularité : 3 %)