Journalistes, et opposants politiques dans l’œil du cyclone




Par: Aubin Niyonkuru , mardi 21 avril 2015  à 22 : 20 : 33
a

Les Journalistes, opposants politiques et activistes sont ces derniers jours dans la ligne de la justice burundaise à un mois du début des élections. Ce mercredi Yvette Murekansabe journaliste et directrice de la radio publique africaine (antenne Ngozi) va comparaitre devant le procureur de la République à Ngozi. Alexis Nimubona journaliste correspondant de la même station dans la province de Muyinga a été auditionné par le procureur de la République dans même province.

Le 1er est accusé d’avoir reporté des propos calomnieux à l’égard du responsable des jeunes du parti au pouvoir imbonerakure. Celui aurait tenu une réunion dans laquelle il incitait ces jeunes d’exterminer les familles des tutsis si une fois les gens commençaient à manifester contre le 3e mandat du Président Pierre Nkurunziza selon le reportage d’Yvette Murekansabe. Le 2e est accusé d’avoir insulté l’administrateur de la commune Muyinga par personne interposée.

Dans le même courant, le correspondant de la Radio Bonesha FM à Makamba Serges Sindayigaya a été convoqué i y a 2 semaines, pour avoir livré une information faisant état de distribution des armes dans la jeunesse imbonerakure. Outre les convocations intempestives, les autres journalistes sont victimes des actes d’intimidations. A titre d’exemple, Spes Caritas Kabanyana correspondante de la Radio Isanganiro dans la province de Bubanza a été attaquée la semaine dernière à son domicile, dans la nuit de mercredi à jeudi et dans celle de jeudi à vendredi. Des personnes non identifiées ont percé les tôles de sa maison.

Les opposants politiques subissent aussi ces derniers jours des menaces. Au premier rang viennent ceux qui sont contre le 3e mandat de Pierre Nkurunziza. La plupart de ceux qui se sont déjà prononcés contre ce mandat ont été démuni de leur garde policière, que tu sois du Cndd-fdd ou d’une autre formation politique. On citerait notamment les honorables Jean Minani, Festus Ntanyungu, Oscar Ndayiziga.

Une soixantaine de ceux qui ont participé dans les manifestations de ce vendredi contre le 3e mandat du Président de la République attendent leur jugement. Ils sont poursuivis pour participation à un mouvement insurrectionnel.

Dans la province de Ngozi, le président du parti Msd a été convoqué par le parquet de la République dans la même province. Ce samedi en manifestations, certains membres du parti au pouvoir le Cndd-fdd avait parcouru toute la ville de Ngozi pour soutenir le Président Pierre Nkurunziza et son 3e mandat. Le lendemain, les antis 3e mandat dont ceux du parti Msd avaient eux aussi manifesté en disant que Nkurunziza serait traduit devant la Cour de La Haye si une fois il se présentait comme candidat aux élections présidentielles. Le gouverneur de cette province l’accuse d’avoir organisé le sport collectif alors, interdit par le ministre de l’intérieur.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

981 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Procès Gatumba: "Parodie de justice",(popularité : 3 %)

Muyinga : deux présumés auteurs d’assassinats acquittés ,(popularité : 3 %)

L’Association des journalistes de l’Afrique de l’est demande la libération de Hassan Ruvakuki ,(popularité : 2 %)

Affaire Nyakabeto : lourdes sanctions contre les opposants à l’expulsion,(popularité : 2 %)

L’Ombudsman est désavoué par certains des siens ,(popularité : 2 %)

Bientôt un projet de loi pour lutter contre les violences basées sur le genre,(popularité : 2 %)

Evaluation de la situation des droits de l’homme à Genève en janvier en 2013 ,(popularité : 2 %)

2011, année des violations massives des droits de l’homme,(popularité : 2 %)

L’Eglise Catholique dénonce encore des violations des droits de l’homme ,(popularité : 2 %)

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU,(popularité : 2 %)