Les victimes du 3ème mandat




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 22 avril 2015  à 21 : 18 : 58
a

Plus de 40 personnes ont été limogées de leurs fonctions pour s’être opposées au 3ème mandat qu’envisage Pierre Nkurunziza à la tête du pays. Plus de 73 personnes surtout les jeunes sont aussi sous les verrous pour avoir manifesté dans les rues de la Mairie de Bujumbura pour la même motivation.

Ces conséquences de cette polémique autour du 3ème mandat datent de mi-mars de cette année. En tête de ces limogeages en cascade se trouvent Léonidas Hatungimana , l’un des signataires de la pétition contre le 3ème mandat qui fut porte-parole de Pierre Nkurunziza . Il a été limogé par Pierre Nkurunziza en même temps que deux autres personnes qui travaillaient à la présidence de la République.

Ce courant a aussi emporté d’autres signataires de la pétition contre le 3ème mandat notamment Onésime Nduwimana , à l’époque porte -parole du Cndd -Fdd et Directeur Général de la Société d’Assurance du Burundi , Socabu. Certaines autorités administratives ont été emportées par ce courant notamment les gouverneurs des provinces Bubanza , Muramvya, Bujumbura Rural , Karuzi ainsi que 7 administrateurs communaux de Karuzi et Cankuzo.

L’institution de l’Assemblée Nationale n’a pas échappé à cette dynamique. 23 signataires de la pétition contre le 3ème ont été chassés de leurs fonctions dans cette institution. Les informations à notre disposition soulignent que le président de la République aurait tenté de faire limoger le président du Bureau de l’Assemblée Nationale mais sans succès.

Sous les verrous aussi

Suite aux manifestations pacifiques en Mairie de Bujumbura contre le 3ème mandat, plus de 70 personnes sont sous les verrous. Ils sont locataires des prisons de Muramvya et de la prison centrale de Mpimba. Deux étudiants d’entre eux sont emprisonnés à la prison de Rumonge. Ils sont tous accusés d’outrage au chef de l’Etat.

Le président de l’Association pour la Promotion des Droits Humains Pierre Claver Mbonimpa n’en revient pas. Pour lui, la société civile ne se lassera de se lancer dans la danse lorsque Pierre Nkurunziza dira effectivement qu’il se portera candidat dans les prochaines présidentielles malgré toutes ces intimidations.

Les choses sont telles ce mercredi. Le président de la République du Burundi a précisé que les élections de 2015 seront les meilleures plus d’ailleurs que celles que le Burundi ait jamais connues.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1511 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 36 %)

Les restes de Gahutu, et Misigaro pourront être rapatriées après des années,(popularité : 35 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 16 %)

Des manifestatations au centre ville de Bujumbura,(popularité : 14 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 14 %)

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface,(popularité : 14 %)

Le CNDD-FDD va porter plainte contre Léonce Ngendakumana,(popularité : 14 %)

Vers la restriction des libertés publiques ,(popularité : 14 %)

Manifestation avec cercueil par Guillaume Harushimana à la Rpa ,(popularité : 14 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 14 %)