CNDD-FDD : Une candidature de mauvais augure




Par: Isanganiro , lundi 27 avril 2015  à 12 : 38 : 10
a

C’était samedi 25 avril 2015, le Président burundais Pierre a été annoncé candidat aux présidentielles de juin 2015. Il a fait fi aux appels incessants de partout dans le monde lui implorant de ne pas se porter candidat à la présidence pour le 3è mandat. La société civile burundaise, les partis d’opposition, des membres de son pari, la documentation nationale, la communauté internationale, tous lui ont mis en garde contre toute candidature pour ce mandat le plus contesté. Pierre Nkurunziza a fait sourde oreille, il est candidat au compte du parti CNDD-FDD.

« S’il tente de se porter candidat, nous allons descendre dans les rues pour dire non », avaient juré les partis d’opposition et la société civile burundaise. « Chose due chose faite », ce dimanche le rendez-vous a été observé. Des milliers sont descendus dans les rues de Bujumbura contre le 3è mandat de Nkurunziza.

De la violence prévisible. La police, armée jusqu’aux dents, se dit déterminée à stopper le mouvement. Des gaz lacrymogènes, des tirs à balles réelles retentissent contre les manifestants qui se disent déterminés à aller jusqu’au bout.

Au premier jour de ces manifestations, plusieurs manifestants ont été appréhendés par la police appuyée par des jeunes Imbonerakure du parti au pouvoir, le CNDD-FDD. Pendant la journée de ce dimanche, deux manifestants ont été abattus lors des manifestations, tandis que deux personnes ont été sommairement tuées à leurs domiciles par la police en patrouille nocturne de dimanche. Au côté de la police, les imbonerakure pointaient du doigt à ceux présumés participant dans cette marche contre le 3è mandat.

Ce lundi matin, alors que la police veut user de la forcer pour contrer les manifestants à arrêter le mouvement, l’armée essaie de s’y opposer parfois. De sa part, le gouvernement est décidé d’user de tous les moyens pour empêcher la manifestation. Vers 10h 30 min (8h30min GMT) les fréquences des radios privées, Isanganiro, Bonesha et RPA sont coupées et ne sont plus écoutées à l’intérieur du pays, mais à Bujumbura seulement.

Des radios privées, Isanganiro, Bonesha et RPA font une retransmission en direct des manifestations, ce qui ne plaît pas au pouvoir du Cndd-fdd. Dimanche trois ministres, le ministre de l’intérieur, le ministre de la sécurité et celui de l’information dirigent une tentative de fermer la Radio Publique Africaine qui est assiégée vers 10h. Un dialogue entre ces ministres et les autorités de cette radio calme le jeu. La RPA n’est pas fermée, mais le gouvernement ordonne la suspension de la retransmission en direct des manifestations.

Le gouvernement est aussi prêt à arrêter les leaders de ce mouvement. Vital Nshimirimana, Délégué Général du FORSC et Pacifique Nininahazwe du Focode, qui sont parmi les leaders qui ont appelé la population à manifester sont sous le coup des mandats d’arrêter. Pierre-Claver Mbonimpa, Président de l’Aprodh, a été arrêté dans une opération policière vers 11heures qui a fermé la Maison de la Presse où se faisait la retransmission en direct de la synergie des radios, Isanganiro, RPA, Bonesha et Télé-Renaissance.

Dans l’entre-temps, les burundais continuent à fuir le Burundi. Des informations en provenance du Rwanda font état de plus de 20 milles réfugiés burundais qui sont déjà arrivés au Rwanda pour fuir les violences de l’après-annonce du 3è mandat de Pierre Nkurunziza.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2060 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Abamenyeshamakuru ba Radio Isanganiro bibuka ukwezi guheze iradiyo yabo ituriwe



a

Un mois après : les journalistes se souviennent de la destruction dIsanganiro



a

Radio Isanganiro démolie : ce n’est pas une fermeture mais une démolition



a

Les putschistes annoncent leur échec



a

La CENI va vers des difficultés financières



a

Deuxième semaine : Les manifestations regagnent l’intérieur du Burundi



a

Campagne mardi noir par l’UB empêchée aux environs du pont Muha



a

Des refugiés burundais au Rwanda et en Ouganda



a

Autre probable cause de la parlaysie des activités à l’A.N



a

Bilan provisoire de la catastrophe de dimanche





Les plus populaires
Abamenyeshamakuru ba Radio Isanganiro bibuka ukwezi guheze iradiyo yabo ituriwe,(popularité : 3 %)

Christine Ntahe reconnue « Femme du Courage de l’année 2013 » par les Etats Unis d’Amérique,(popularité : 2 %)

Nickel de Musongati : Le Burundi et BMM se partagent les parts,(popularité : 2 %)

Rugari, les victimes de 1972 déjà recensées, La CVR devancée !,(popularité : 2 %)

Une route baptisée Pierre Nkurunziza, une autre Denise Bucumi-Nkurunziza,…. ,(popularité : 2 %)

Des jeunes se mobilisent pour soutenir Yannick Nihangaza,(popularité : 2 %)

Les Burundais se rappellent des morts de 1972,(popularité : 2 %)

L’heure est à la reconstruction dans Bujumbura ,(popularité : 2 %)

Crise institutionnelle à Kanyosha dans Bujumbura rural,(popularité : 2 %)

Grève contre la vie chère : syndicats satisfaits, Gouvernement en colère,(popularité : 2 %)