Muyinga/Complaisance de la police pour deux Imbonerakure en tenue policière à Gasorwe




Par: Dieudonné Nzeyimana , mercredi 29 avril 2015  à 12 : 59 : 00
a

Serges Havyarimana et Michel, des imbonerakure de la ligue des jeunes du parti CNDD-FDD, ont été surpris en train de patrouiller sur la colline Gishuha de la commune Gasorwe vers une heure dans la nuit du lundi au mardi.

Une veste et un béret et un pair des chaussures de la police nationale ont été retirés à ces deux jeunes, a-t-on appris sur place. Ils ont passé la nuit sur la position de police à Gishuha puis relaxé dans la matinée de mardi.

Ces Imbonerakure voudraient se substituer à la police, dans la soirée de lundi, ils ont ordonné la fermeture des boutiques et bistrots de Gishuha, d’après des sources à Gishuha.

Pasteur Gatabazi, chef de colline Gishuha précise que ces jeunes ont patrouillé pour se défendre contre des voleurs causant des dégâts dans la localité ces derniers jours. Ont-ils droit à proclamer le couvre-feu sur la colline ? Cet administratif explique que l’obligation de fermer les boutiques dans la soirée de lundi s’inscrit dans la logique de préserver la paix en cette période où circulent des rumeurs ici et là sur une probable violence liée aux élections.

La police promet des enquêtes

Les deux Imbonerakure vont comparaitre libres devant un officier de police judiciaire, a-t-on appris d’un officier de police de sécurité intérieure à Gasorwe.

La police n’a pas procédé à l’arrestation immédiate de ces individus de crainte de violences entre deux camps opposés (des militants du FNL et ceux du CNDD-FDD) d’après la même source. Les militants du FNL (Forces National de Libération) exigeaient l’arrestation immédiate alors que ceux du CNDD-FDD s’y opposaient.

Le même officier précise que l’un des jeunes en tenue de police est membre du comité mixte de sécurité à Gasorwe.

Dans cette commune certains habitants, toutes les ethnies confondues, continuent à fuir vers le Rwanda, le chef de poste de police à Gasorwe confirme ces départs sans donner l’effectif des personnes déjà exilées.

Des rumeurs sur une probable guerre au Burundi seraient à l’origine de ce départ d’après cet officier. Des habitants croisés à Gasorwe regrettent de ne pas être suffisamment informés sur la situation du pays, des radios privées ne sont plus captés à l’intérieur du pays.

Photo : igihe.bi




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2394 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd



a

Burundi : Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC



a

Le HCR s’en lave les mains !



a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé





Les plus populaires
Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants ,(popularité : 6 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 2 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 2 %)

Une trentaine des refugiés burundais tués à Kamanyora en RDC ce vendredi,(popularité : 1 %)

Un prêtre catholique échappe de justesse à un lynchage par des imbonerakure à Makamba,(popularité : 1 %)

Attaque à Cibitoke : Un silence intriguant du gouvernement ,(popularité : 1 %)

Intamba mu Rugamba : Les pros commencent à arriver,(popularité : 1 %)

Muyinga : Panique au centre de Mugano à Giteranyi à la suite du passage d’hommes armés ,(popularité : 1 %)

Après l’arrestation d’un pasteur d’une église à Gashasha, certains parmi la population paniquent,(popularité : 1 %)

La sécurité manque au Burundi : Le pouvoir interpellé,(popularité : 1 %)