Editorial sur l’arrestation du président de Parcem




Par: , mercredi 8 février 2012  à 14 : 03 : 03
a

La réponse à la tolérance zéro exprimée par le Président de la République vient de coûter cher au président du PARCEM. Faustin Ndikumana se retrouve derrière les barreaux pour avoir dénoncé la corruption sur le recrutement au ministère de la justice.

Tolérance zéro devenue slogan dans les discours officiels, le 1er vice président a, non seulement appuyé le président de la république, mais a en plus pointé du doigt la magistrature et la police nationale comme étant parmi les corps les plus corrompus. Dans ces propres termes : « Il n’est secret pour personne que face aux infractions routières, un certain montant de 2000fr suffit pour laisser passer gentiment les délinquants. » Personne n’a daigné le contredire, bien qu’il n’en ait pas montré les preuves.

Les propos de Faustin Ndikumana ne sont pas loin de ceux de Térence Sinunguruza, pourtant ils lui ont valu la prison. Le cas Faustin Ndikumana n’est pas isolé : trois ans vont bientôt s’écouler qu’Ernest Manirumva a été sauvagement assassiné pour avoir dénoncé la corruption. Juvénal Rududura, ancien vice président du syndicat du personnel non magistrat au ministère de la justice a été écroué avant d’être démis de ses fonctions pour avoir lui aussi dénoncé la corruption dans le recrutement dans le même ministère. Son procès est toujours étonnement en délibéré depuis septembre 2009.

Ce n’est plus un secret pour personne, la corruption est une réalité au Burundi. Le dernier rapport de 2011 de Transparency International en est l’illustration. Le Burundi est classé premier pays corrompu de la communauté de l’Afrique de l’est ; 6ème au niveau du continent africain et 8ème sur le rang mondial. La dénonciation de la corruption ne devrait pas valoir un acharnement judiciaire. Au lieu de s’en prendre à ceux qui luttent contre la corruption, le ministre de la justice et toutes les instances habilitées devraient les soutenir et traquer les vrais coupables, pour que la tolérance zéro devienne enfin de compte réalité.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

751 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article