L’Union Africaine demande le report des éléctions




Par: Désiré Nimubona , jeudi 7 mai 2015  à 16 : 52 : 54
a

La présidente de la commission Africaine Dlamini Zuma a dit aux collègues de CCTV en Éthiopie que la tenue des élections est impossible pour des raisons de sécurité.

« Mon point de vue est que si il ya une constitution, elle doit être respectée. Si il ya une nécessité de la modifier, il devrait y avoir un consensus à travers le pays au sujet de son amendement. Il ne peut pas être fait unilatéralement par une partie de la population » a souligné Mme Zuma, la président de la Commission de l’Union Africaine.

Régissant sur la possibilité des élections au Burundi dans un climat de tension Dlamini Zuma s’il n’y a pas de paix au Burundi, « il n’y a aucun moyen que nous pouvons y aller pour les élections ».

« Parce que l’environnement n’est pas propice à une élection », l’Union Africaine suggère alors.

« Vous ne pouvez pas être allez dans un pays qui a les réfugiés et dire que nous allons observer les élections. En cet état de chose je ne vois même pas comment les élections peuvent avoir lieu dans ces conditions » a dit la Présidente de l’Union Africaine.

Cette déclaration de l’Union Africaine intervient au moment où les organisations politiques locales telles que le parti CNDD de léonard Nyangoma et la coalition des indépendant de Rwasa Agathon avaient elles aussi abondé dans le même sens.

Le président du CNDD Léonard Nyangoma avait demandé, dans un communiqué la mise en place d’une période de transition au Burundi, arguant que les élections étaient quasiment impossibles à voir l’armée et des jeunes du parti au pouvoir.

Il avait demandé la restructuration de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), la stabilisation du pays, le retour des refugiés et même des exilés politiques comme axes de la transition.

Agathon Rwasa, avait lui aussi dit qu’à l’état actuel des choses il est difficile d’organiser des élections crédibles.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1624 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda





Les plus populaires
Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 27 %)

Sénatoriales en cours à travers le pays,(popularité : 7 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 7 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 7 %)

Une histoire de la nyakurisation politique ,(popularité : 6 %)

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !,(popularité : 5 %)

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques,(popularité : 5 %)

Arusha : Huit points à discuter regroupés en quatre grands ensembles,(popularité : 5 %)

Un nouveau document de voyage dans la zone CEPGL bientôt en circulation,(popularité : 4 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)