Des manifestations aux allures de violences ciblées




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 7 mai 2015  à 20 : 42 : 23
a

Trois personnes ont été tuées à Kinama et Nyakabiga ce jeudi. Ils ont été tués suite aux manifestations qui se déroulent dans la capitale.

A Nyakabiga, les manifestants ont brulé vif à l’aide de l’essence après l’avoir emballé dans un pneu un jeune soupçonné d’être Imnoberakure du CNDD- FDD.

A Cibitoke route Kanyoni, un jeune manifestant est mort tué par balle par un jeune qui serait membre des imbonerakure. Il s’est évadé dans une buse où il a eu la vie sauve grâce aux militaires. Une dizaine d’autres jeunes du CNDD-FDD se sont évadés aux environs de la 6ème avenue de cette même route.

Les manifestants ont assiégé près de 5 maisons de la localité et les ont fouillées. Ils ont récupéré plusieurs effets militaires dont les uniformes, les cartes d’identité non complétées ou des personnes dont ils disent qu’ils ont perdu les traces et bien d’autres.

Dans la foulée, une personne dans le coma suite aux bastonnades a été déplacée par la Croix- Rouge vers une autre destination. Il était dans le coma vers midi 12 heures. Difficile de dire qu’il va retrouver sa santé au regard d’un coup de hache qu’il a reçu au niveau de la tête de la part des manifestants. Deux personnes membres du CNDD- FDD doivent la vie sauve grâce à l’armée.

Ils ont appelé la police pour les sauver et celle-ci a fait appel à l’armée de la localité pour pouvoir quitter cet endroit. Nous avons vu que le chef de police de Cibitoke , un certain Mwarabu a parlé par téléphones avec ces membres du parti au pouvoir en leur disant de patienter en entendant de quitter le plafond d’une maison à la 6ème avenue dans lequel ils ‘étaient cachés. Visiblement, la police était au courant de l’endroit dans lequel ils s’étaient cachés avant de faire appel à l’armée.

Au sud de la capitale Bujumbura, les manifestations n’ont pas connu davantage de dégâts. Les contestataires de la 3ème candidature de Pierre Nkuurunziza ont bloqué les routes jusqu’à la 1ère avenue de Musaga.

Le concours national partiellement passé

Au sud de la capitale, les manifestants ont empêché le déroulement normal du concours national. Dans la plupart des écoles, les élèves ont commencé ces examens après 11 heures, soit après de 4 heures de retard.

Au Nord la scène a été la même, ils ont aussi fait sortir les manifestants des salles de classes. L’inspecteur de l’enseignement primaire dans la mairie de Bujumbura a dit qu’une autre chance sera accordée à ces élèves.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1604 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par belthrand   ce  vendredi 8 mai 2015   à 01 : 26 : 41

Oh my Burundi !
It is inconceivable that we Burundians have turned our backs from the true reasons of our existence. Killing one another has never been our best friend. Instead, it has almost always resulted in catastrophes. Please recall the period 1993-2006. Almost everyone knows how to start a war but seldom do we know how to end it. It might feel like the best course of action in the immediate, but, there is never a small or short-lasting war. It is just a war and all the ingredients seem to be well gathered in the case of Burundi. Who is going to be spared ? There is no saint, no sinners ; everyone gets to taste the repercussions.
If journalism becomes an instigator of inter-Burundians conflict, then who will inform the people who do not understand the compelling reasons for the loss of lives and material, even if Nkurunziza was to run for another term ? After all, I am sure that the majority of the population long for peace and security regardless of who becomes the supreme leader. In your article above, you hail the people in manifestations who have deposed the Burundian judicial system by assuming the prerogatives of justice, killing people in the streets (extrajudicial killings), search homes of others without warrants, and you call this a normal course in the search for peace in Burundi and you praise and write this on a such respected and international medium ? It is so despicable !!!!!!!!!

Oh mon Burundi !
Il est inconcevable que nous Burundais ayons tourné le dos aux véritables raisons de notre existence. S’entretuer n’a jamais été notre meilleur ami. Par contre, il a presque toujours conduit aux catastrophes. Rappelez-vous de la période 1993-2006. Presque tout le monde sait comment déclencher une guerre mais rarement comment y mettre fin. Il paraît comme le meilleur plan d’action dans l’immédiat, mais, il n’y a jamais une guerre faible ou de courte durée. C’est juste une guerre et tous les ingrédients semblent être bien réunis dans le cas du Burundi. Qui va être épargné ? Il n’y a aucun saint, aucun pécheur ; tout le monde va goûter aux répercussions, malheureusement.
Si le journalisme devient un instigateur des conflits inter-burundais, qui, informera sans partialité la population qui digère mal les raisons des pertes de vies humaines et matérielles, même si Nkurunziza brigue le tout dernier mandat ? Après tout, je suis sûr que la majorité de la population ne souhaite que la paix et la sécurité, peu importe qui devient le chef suprême. Dans votre article ci-dessus, vous saluez les manifestants qui ont renversé le système judiciaire burundais en assumant les prérogatives de la justice, tuant les gens dans les rues (exécutions extrajudiciaires), fouille des maisons des autres sans bons de souscription et vous appelez cela une démarche normale dans la recherche de la paix au Burundi ? Vous louez et écrivez ça sur un tel medium respecté et à calibre international ? C’est tellement ignoble !!!



Par Rose Hakizimana   ce  vendredi 8 mai 2015   à 02 : 59 : 20

Pourquoi cette presence de ces Ministres apres 10 jours qui a fait plus des 18 morts ont ils pitie ou cest une honte
Avant tout explique moi comment le Ministre de la securite qui a ose donner l ordre de tire sur les maniffessants avec les mains vide a l air ose venir a leur rencontre
Ce que je peux vous rassure ces Ministres avec Monsieur Nkurunziza vont repondre sur tout ces actes inhumain
Je demande aux Nations Unis et tout autres Organisations auquels le Burundi est membre de faire tout possible pour rammener Nkurunziza dans la raison d abandonner son iddee de briguer le 3eme mandat Aide aussi pourqu il n ya pas des confrits entre instutions’[ Militaire et Police ] ainsi entre la population politique parceque Les Imbonerakure du CNDD FDD ont des armes ils se cachent parmi les Policiens et la population en main vide sont furie il faut aussi empecher que les policiers tire sur les maniffessant sinon
il y aura beaucoup de morts et ce gouvernement va repondre devant la justice Ce gouvernement est incapable, Les Burundais viennent des passer 10 annees des malheurs ils ont besoins des mediateurs



Par reka   ce  vendredi 8 mai 2015   à 11 : 52 : 28

Birashoboka ko abandika benshi boba batabonye ivyabaye muri 1993.Ariko twokwibukanya ko vyaheze abarundi turiruhutsa.None ehe raba hari abariko bashaka kuzura akaboze.Ubwo abarundi ntitwokwikubita agashi twese tugahagarika gucanamwo, tukicara tukayaga nkuko twahora.Ejo sinzi uwo twayaze ku mugiroba ahora arambwira ko HARYA BIRYA VY IKIRINGO ARI ICITWAZO.Vyaramababje cane ndavye igihe maze mw ibarabara nzi ko ndiko ndanira agateka ka demokarasi.Uyo muntu amaze kwongerako ko hari ibihugu bimwe bimwe bi sposoriza imigumuko ho naciye numva binciye intege.Ikibazo cacu none Pacifique n abo barikumwe bazoreka ryari gukoresha abantu ku nyungu zabo.Birateye agahinda.Ayo makungu abirimwo,nageze aho, dushaka amahoro.



Par BAYAGA   ce  vendredi 8 mai 2015   à 13 : 19 : 48

UWO REKA YIBAZA YUKO ARI WE AZI KAHISE K’UBURUNDI GUSUMVYA ABANDI ? HARI ABOVUGA N’AMATWI AKAZIBA ! MBE YOBA HOHO ARI CONCIENT KUCO AMATEGEKO AVUGA ? NGO IKIRINGO N’ICITWAZO ? UBU ABARUNDI BAMAZE KUBONA ICATSI N’URURO,AGOMBA KUVUGA KO BAPFA UBWOKO ? URABESHA ÇA C’EST UNE GUERRE POLITIQUE PAS INTERÉTHNIQUES. NONEHO NAGIRA NDAGUHUMURIZE N’ABARI À L’INTÉRIEUR DU PAYS BABUZE IMBARUTSO NABO BARABIBONA PACIFIQUE URYA N’UMUGABO AHARANIRA INEZA Y’UBURUNDI N’ABARUNDI GIRAMAHORO.



Par laure   ce  vendredi 8 mai 2015   à 16 : 25 : 38

Abo bashikiranganji aho abantu bapfiriye, abavyeyi bahekuwe, nta kintu bigeze bavuga. Mugabo kubera ari imbonerakure bahagurukiye rimwe kandi nayo yari ije kwaka ubuzima abandi. Ego ivyabaye birababaje nk’umuntu, ariko iyo nyifato yabo bategetsi iragayitse kuvugira bamwe abandi ukamengo n’ ubuyabu bariko barahonyora. Bakwiye gufata abantu bose co kimwe, nta mwana n’ikinono.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 6 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 6 %)

QPN : Les élections présidentielles se sont déroulées « dans le calme et dans la transparence »,(popularité : 4 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 4 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 4 %)

Burundi : Fin des 8 mois pour la proposition des articles de la constitution à amender ; le rapport toujours tenu secret ,(popularité : 3 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 3 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 3 %)

Le Parlement belge inquièt de l’environnement politique burundaise ,(popularité : 3 %)