Plus de 50.000 réfugiés burundais en un mois seulement, selon le HCR




Par: Désiré Nimubona , samedi 9 mai 2015  à 15 : 45 : 01
a

Le nombre de refugiés burundais fuyant vers les pays limitrophe a dépassé 50.000 selon les chiffres du HCR, présentés hier soir par le porte-parole de l’organisation à Genève Martin Edwards.

Selon lui, « beaucoup de nouveaux arrivants viennent des provinces de Ngozi et Muyinga du nord du Burundi. Toutefois, cette semaine, le HCR a également vu l’arrivée de personnes de zones urbaines, y compris un certain nombre d’élèves du secondaire et de l’université »

« Avec le gouvernement du Rwanda, nous entrons maintenant les réfugiés vers un nouveau camp de réfugiés, Mahama, qui peut accueillir jusqu’à 60 000 réfugiés », a déclaré Edward.

Beaucoup de gens ont connu des difficultés en essayant de quitter le Burundi selon cette organisation onusienne ajoutant que « certains ont marché pendant des heures à travers la brousse avec leurs enfants »

Au Congo, 7.661 Burundais se sont enregistrés comme réfugiés jusqu’ici, selon le HCR, qui ajoute que les nouveaux arrivants sont hébergés par des familles locales, qui sont jusqu’à présent débordées.

HCR aide quelque 500 réfugiés vulnérables à un centre de transit de Kavimvira et dans un autre centre à Sange, selon le communique de vendredi soir.

Le travail est en cours pour identifier un site où tous les réfugiés peuvent être déplacés, et d’où ils peuvent avoir accès aux services tels que les écoles, les centres de santé et de sécurité appropriées.

Edwards a déclaré que le HCR en Tanzanie, a déjà enregistré près de 4000 personnes mais plus de 13. 000 sont encore en attente d’être enregistrés.

On estime que 10.000 Burundais sont arrivés sur l’île de Kagunga sur le lac Tanganyika vendredi seulement.

Le HCR a lancé un appel aux autorités du Burundi pour permettre aux gens de se déplacer librement.

"Il est essentiel aussi que les frontières restent ouvertes, et nous sommes reconnaissants des engagements à cet égard par les pays voisins et pour le soutien que les communautés d’accueil donnent aux réfugiés", a souligné le porte-parole du HCR.

Le Gouvernement avait annoncé que 99% du territoire était plutôt calme, soulignant que les manifestations étaient seulement signalées à Bujumbura dans certains quartiers.

Au début de cette semaine le gouvernement burundais avait annoncé que 60% des réfugiés burundais au Rwanda avaient regagné le pays ajoutant qu’ils allaient être soignés gratuitement pendant deux mois.

Photo crédit : Jamii Forum




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1087 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par NDI ASTERE   ce  dimanche 10 mai 2015   à 22 : 44 : 40

nihatari.igikwiy nuko abobos bafise ivyobapfa bokwicara hamw bakayag.ariko ndababazwa nabantu bavugako badakranira ivyicaro vya politique ugasanga nibobakobeza akajagar mugihugu.nibikebk.ahandiho kuberabo ntamahoro azigera aboneka.



Par weah Mzalendo   ce  lundi 11 mai 2015   à 15 : 53 : 30

Uyu NDI ASTERE nubashe iciyunviro ciwe nagira ndamubaze abo bakokeza abaribo ? Kuko nk’aba bazibira abantu bihungira umutekano muke, mbere bagakoresha n’urwego rutabijejwe (imbonera kure) kandi ari nazo bose bavuga ko bahunga. Hanyuma kandi bagahunga kuko batunva n’ibivurwa mu gihugu cabo, bagahunga ko bunva hari isenyurwa z’amategeko baronse bararushe, bakiruka kuko bunva I Bujumbura abantu baseruye iciyunviro kidahuye n’ubutegetsi aba ari abo gucisha kubuhomba. Canke uriko uvuga aba Baja mu barabara kubera batunva ingene uwujejwe kwubahiriza amategeko ngenderwako y’igihugu ariwe aja kw’isonga mukuyarenga. Kuneza y’abo bantu bose aretse yoba abaye iki ?
None abo basaba kwubahiriza amategeko ata Mbonerakure, aka n’imbugita bitwaje nibo uvuga ko bakokeza.
Niba ari abo ni benshi cane tubona isi yose yahagurutse (abakenya, abo mu bihugu vya bulayi, abo muri amerika na ositaliya) Urunva ko bgisibije ari benshi kandi bigoye kubagarukana mu nzira ubutegetsi bwa Bujumbura bwipfuza kuko twibaza n’amategeko agenga umugambwe CNDD-FDD yarahonyanzwe ni naco gituma atawiciye ubwenge akiri inyuma y’uwishakira gutwara ahonyanze amategeko yategerezwa kwubahiriza.
Ubu ubutungane ni rwiwe, inzego z’umutekano ni rwiwe, adminisarayo ni rwiwe, ubutunzi bw’abarundi yarigaruriye. Ubu ho yazanye imbonerakure zo guhasaha abavuga ibitarivyo.
Ubu ngira urabona ko bakoresha ikinyoma no kwiba no kwica none wunva abateye isibe mu gihugu ari bande canke ibi ngira ntavyo ubona. None wibaza icozana amahoro ko ari kumureka akitwarira canke ari kumufata akishura ivyo vyose tuvuze mbere n’uwo mugambwe yitwaza bakawusubiza uburongozi bwawo n’amategeko yawo yahonyanzwe n’uwaborewe n’ubutegetsi nivyo yiba hamwe n’agatsiko kiwe ?



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !



a

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche



a

Bururi : Un policier tué , un autre blessé à Kivumu ce mercredi



a

Muyinga : Des camions remorques bloqués en plein centre urbain



a

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC



a

Le gouverneur de Rumonge contre la justice populaire



a

Burundi : Le Rwanda renvoie des ressortissants burundais "irréguliers"



a

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye





Les plus populaires
Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève ,(popularité : 5 %)

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !,(popularité : 3 %)

Burambi : Des maisons, écoles et églises détruites,(popularité : 3 %)

Conflit de Leadership au sein de l’église Emmanuel de Buganda,(popularité : 2 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 2 %)

L’armée demande un soutien de la population pour lutter contre l’insécurité,(popularité : 2 %)

La sécurité de la célébration du cinquantième anniversaire de l’indépendance ,(popularité : 2 %)

L’absence de dos d’ânes sur la route est aussi source d’accident ,(popularité : 2 %)

Burundi : L’épouse d’Agathon Rwasa échappe à un assassinat,(popularité : 2 %)

Cibitoke : Un démobilisé rwandais aux mains des Services National burundais de Renseignement,(popularité : 2 %)