La CENI va vers des difficultés financières




Par: Isanganiro , mardi 12 mai 2015  à 17 : 34 : 38
a

La tenue des élections telles que l’avait prévu la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) devient de plus en plus difficile, selon le porte-parole de la Commission Prosper Ntahorwamiye joint par téléphone ce matin.

Selon lui, avec le gèle des appuis des pays comme la Belgique alors que la CENI avait déjà comptabilisé ces appuis va compliquer les choses chez cette commission.
Cependant, il estime que cette commission est technique et va voir ce qu’il faut faire pour s’ajuster.

Difficile pour cette commission de dire combien elle a déjà eu comme appui et combien lui reste pour la tenue complète du cycle électoral, ajoutant qu’il y a du matériel déjà commandé, d’autre en cours de commande et d’autres qu’on devrait commander d’ici peu, selon Ntahorwamiye.

Les mauvaises nouvelles se succèdent et se ressemblent pour cette commission électorale nationale indépendante du Burundi.

A part qu’elle est accusée par l’opposition et la société civile burundaise de rouler seulement pour le parti au pouvoir le CNDFDD, cette commission fait face à un refus des principaux bailleurs à débloquer leurs fonds.

Lundi, le Royaume de Belgique avait annoncé le premier, via son Ministre de l’aide au Développement Alexandre De Croo la suspension d’une tranche de 2 million d’Euro alloués aux élections au Burundi.

Son Ambassadeur au Burundi Marc Credopt avait expliqué aux médias que la suspension était plutôt provisoire, appelant la fin des violences et l’apaisement des conditions sécuritaires pour la bonne tenue des élections.

A part l’Union Africaine qui avait dit ne pas voir comment envoyer des observateurs électoraux dans un pays où les gens sont en train de fuir, même l’Union Européenne semble avoir le même sentiment.

La semaine dernière, le chargé de la communication dans la cellule des relations internationale au sein de l’Union Européenne avait lui aussi mis en garde Bujumbura sur la possible suspension du déblocage d’une somme de 8 millions d’Euro alloués aux élections.

Hier l’envoyé spécial de cette même union Koen Vervaeke a annoncé que l’union européenne avait déjà débloqué 6 million d’Euro, soulignant que le reste est alors gelé jusqu’à ce que les conditions d’une élection transparente soient instaurées.

« Aujourd’hui, il est hors de question de relâcher la 2million d’Euro à moins que les conditions pour une élection libre, paisible et crédible soient fixés » a dit Koen Vervaeke à la presse lundi soir.

L’Allemagne, aussi menace de suspendre ces aides au Burundi si les accords d’Arusha ne sont pas respectés, selon une note confidentielle du Ministre de la Coopération de ce pays.

Entre temps, la campagne électorale bat son plein avec le lancement de celle-ci à Muyinga par le président de la République Pierre Nkurunziza lui-même.

Pierre NKurunziza s’est carrément opposé à tout glissement du calendrier par ce que ça risque de créer un vide constitutionnel.

Lors de son discours, le président Pierre Nkurunziza a qualifié de loi ordinaire les Accords d’Arusha qui ont mis fin aux dix ans de guerre civile

Le parti Uprona de Concilie Nibigira lui, avait lancé sa campagne dimanche en Mairie de Bujumbura aussi, selon notre constat.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1406 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Abamenyeshamakuru ba Radio Isanganiro bibuka ukwezi guheze iradiyo yabo ituriwe



a

Un mois après : les journalistes se souviennent de la destruction dIsanganiro



a

Radio Isanganiro démolie : ce n’est pas une fermeture mais une démolition



a

Les putschistes annoncent leur échec



a

Deuxième semaine : Les manifestations regagnent l’intérieur du Burundi



a

CNDD-FDD : Une candidature de mauvais augure



a

Campagne mardi noir par l’UB empêchée aux environs du pont Muha



a

Des refugiés burundais au Rwanda et en Ouganda



a

Autre probable cause de la parlaysie des activités à l’A.N



a

Bilan provisoire de la catastrophe de dimanche





Les plus populaires
Le nouveau président du CNDD-FDD, un homme pondéré ayant du pain sur la planche,(popularité : 2 %)

Société : Vers une société civile Ordonnée ou une société civile "Nyakuri" ?,(popularité : 2 %)

La presse joue un rôle salutaire bien que la perfection se cherche au Burundi,(popularité : 2 %)

Université du Burundi : Anicet Hakizimana aurait aimé avoir son diplôme !,(popularité : 2 %)

Sécurité de l’ombudsman : Va-t-on plus ou moins vers la connaissance de la vérité ? ,(popularité : 2 %)

Où est Mohamed Rukara ?,(popularité : 2 %)

Menaces Al Shabaab : Les FDN s’apprêtent à sécuriser les festivités du cinquantenaire ,(popularité : 2 %)

La diaspora et la société civile burundaises au secours de la famille de feu Léandre Bukuru,(popularité : 2 %)

Autre probable cause de la parlaysie des activités à l’A.N ,(popularité : 1 %)

Des jeunes se mobilisent pour soutenir Yannick Nihangaza,(popularité : 1 %)