Pierre Nkurunziza fait un remaniement ministériel




Par: Isanganiro , lundi 18 mai 2015  à 20 : 31 : 32
a

Laurent Kavakure, ministre des relations extérieures, Pontien Gaciyubwenge, Ministre de la Défense et Marie-Rose Nizigiyimana, ministre du commerce, voilà les nouveaux visages du gouvernement burundais, quelques jours après la tentative de coup d’Etat contre le Président burundais, Pierre Nkurunziza.

Ces ministres ont été respectivement remplacés par Alain Aimé Nyamitwe qui était ambassadeur burundais auprès de l’Union africaine, Emmanuel Ntahonvukiye, et Irina Inantore.

Plus de 50 ans après, Emmanuel Ntahonvukiye est le deuxième civil à diriger le ministère de la défense après Zénon Nicayenzi, premier ministre de la défense burundais qui n’est pas militaire.

Pendant ce temps, les manifestations anti-3è mandats ont continué dans les quartiers de Bujumbura et dans certaines communes de Bujumbura rural.

Alors qu’auparavant ce sont les policiers qui étaient visibles dans tous les quartiers de Bujumbura, cette fois-ci ce sont des militaires qui confrontaient les manifestants dans les quartiers de Bujumbura pour les empêcher de progresser vers la ville.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2202 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Kaneza   ce  lundi 18 mai 2015   à 21 : 06 : 02

Est-ce que Nkurunziza a les prérogatives de nommer de nouveaux membres du gouvernement alors que sa candidature à la présidentielle de 2015 a été validée par la CENI ?

Constitution de 2005

Article 104
Si le Président de la République en exercice se porte candidat, le
Parlement ne peut être dissout.
Le Président de la République ne peut, en outre, à partir de
l’annonce officielle de sa candidature jusqu’à l’élection, exercer
son pouvoir de légiférer par décret-loi, découlant de l’article 195 de
la présente Constitution.
En cas de nécessité, le Parlement est convoqué en session
extraordinaire.

Uwuramvye azobona vyinshi !



Par   ce  mercredi 20 mai 2015   à 01 : 34 : 32

je sais bien que les africains ne lisent pas !n’apprennent pas detruisez votre propres pays comment est la LIBYE d’aujourdhwi ?
vous deviez apprendre de la LIBYE TUTSI’ HUTU Personne n’a de relation speciale avec les blancs que l’autre seulement on utilise l’un ou l’outre pour aboutir a ses interets que vos enfants et vos generations vont payer arbitrairement !!!!



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 4 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Libéré ou pas demain, Bob reste fort et humain ,(popularité : 2 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 2 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 2 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri tentée par l’usage de la force pour obliger le gouvernement à négocier,(popularité : 2 %)

L’Union Européenne préoccupée par la situation d’insécurité au Burundi ,(popularité : 2 %)

L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations ,(popularité : 2 %)