Désolé ! Le procureur général n’a aucun droit de décider sur le studio de l’ABR




Par: Isanganiro , lundi 15 juin 2015  à 15 : 43 : 04
a

Le procureur général s’est trompé en autorisant aux journalistes qui lui plaisent l’ouverture du Studio de l’ABR hébergé dans les locaux de la Maison de la Presse. Dans sa correspondance du 10 juin, Valentin Bagorikunda avait levé la fermeture du studio de l’ABR, mais niant tout accès aux radios et journalistes de Bonesha, RPA, Télé-Renaissance, Isanganiro et Humuriza FM. 

Par cette mesure, les seuls autorisés sont ces radios proches du pouvoir /parti au pouvoir, une volonté manifeste d’écraser la liberté de la presse au Burundi.

Les autorités de la Maison de la Presse n’ont pas voulu se faire piéger par le procureur.

"Nous profitons de l’occasion pour pour vous informer que le STUDIO est une propriété de l’ABR, et non de la Maison de la Presse, et récemment, le Studio CERA de l’Association Burundaise des Radiodiffuseurs", peut-on lire dans une correspondance lui adressée par Denise Mugugu, Présidente de la Maison de la Presse du Burundi, ce 12 juin 2015.

Lire ces corespondances :

1. Lettre du procureur général pour l’ouverture du studio

Word - 292.5 ko

2. Réaction de la Présidente de la Maison de la Presse du Burundi

Word - 326 ko



Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1036 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Justice pour Ernest Manirumva : La société civile au front ,(popularité : 5 %)

Muyinga /CVR Les agents de déposition sont déjà désignés sur les collines,(popularité : 3 %)

Frédéric Bamvuginyumvira conduit à la prison centrale de Mpimba ,(popularité : 3 %)

Bamvuginyumvira auditionné puis reconduit en prison ,(popularité : 3 %)

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 3 %)

Burundi : L’hémicycle de Kigobe remplace 3 commissaires de la CVR,(popularité : 3 %)

Le président du Parcem libéré : déterminé à combattre la corruption,(popularité : 2 %)

Affaire Ruvakuki : Les avocats condamnent le transfert de leur client de Ruyigi vers Muramvya,(popularité : 2 %)

Les avocats rejettent les agents de la documentation comme témoins dans l’affaire Gatumba,(popularité : 2 %)

Le BNUB regrette de la peine prononcée contre lui,(popularité : 2 %)