Les manifestations changent de forme à Musaga




Par: Isanganiro , mardi 16 juin 2015  à 19 : 50 : 43
a

Depuis un certain nombre de jours, l’on observe une nouvelle forme de manifestations à Musaga au sud de la capitale Bujumbura. Les manifestants font du bruit en deux temps le jour : 12h30 et 19h.

Un des habitants de cette zone explique le choix de ces temps précis pour manifester. « Ce sont les moments des journaux en langue nationale des médias qui se sont retrouvés fermés à la veille et / ou au lendemain du putsch manqué contre le président ».

Ils ne ratent pas le rendez-vous munis de sifflets, de bidons, ou tout autre objet pouvant produire du bruit. Ils crient ; frappent sur des portails, des containers, … et c’est une alerte dans les quartiers.

Ces cris, ces bruits, ça prend souvent une vingtaine de minutes. « C’est le temps estimé que duraient les journaux des médias dont l’on garde la nostalgie », dit un interlocuteur.

Cette nouvelle forme de manifestations intervient alors que le gouvernement de Bujumbura avait déclaré qu’elles étaient terminées. Une version bien entendue opposée à celle de l’opposition politique et de la société civile, contestataires de la troisième candidature du numéro un burundais Pierre Nkurunziza à sa succession pour la prochaine élection présidentielle du 15 juillet.

Parallèlement aux manifs, des tracts sont trouvés dans les rues. Les auteurs mettent en garde toute personne qui tenterait de se rendre au travail, public ou privé. Il ne faut pas non plus sortir comme on veut son véhicule, sa moto ou autre objet de locomotion. Les gens ne savent pas quoi faire.

Les barricades qui étaient érigées sur la route principale de Musaga ont été enlevées. Les habitants se promènent, se rendent visite mutuellement, mais d’autres ont fui. Les écoles restent fermés ; pas d’écoliers, pas d’élèves ; les uniformes scolaires ont été conservées.

La timidité, la peur et l’incertitude se lisent sur les visages et à travers les mots des gens. Les policiers en grand nombre gardent les rues et les avenues, surveillant les mouvements des populations.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

3465 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par nduwimana pierre-claver   ce  dimanche 28 juin 2015   à 21 : 47 : 17

ndateye intege abo basore bo kumusaga.mukomere kumuheto mkwantwarimwe mubandanye muharanira agateka ka demokarasi nakamasezerano ya arusha.mubandanye uko mutibagirariko kwirarira.kuko ico gipolisi ca shetani kigamije kuza kubica nimwasinzira umukondorazosi.hanyuma utwo dupolisi tubandanije tuza kubatera ntimutinye kudufata ntitwobananira muriye umutrima amenyo mukabitako.mubafate muzoteba mufata na nkurumbi ,kuko niwe atuma akaguma mu gihugu.ngira murabona yuko twanabatinye,mwebwe mubabonye mubirukeko mubafate.ntimutinye ivyo bikoto bitwaje mubafate mwabahizimwe.murakoze.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 7 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

L’Uprona de Kumugumya cautionnerait les décisions du CNDD FDD ,(popularité : 3 %)

Amendement du projet de loi sur les libertés publiques qualifié de moins liberticide,(popularité : 2 %)

Rwasa rejette le contenu du rapport des experts des Nations Unies sur la RD Congo ,(popularité : 2 %)

L’impartialité de l’institution de l’ombudsman mise en cause ,(popularité : 2 %)

L’Assemblée Nationale ensession extraordinaire, l’opposition s’inquiète du canevas,(popularité : 2 %)

La société civile et les médias privés accusés d’être de mèche avec l’opposition politique,(popularité : 2 %)

L’ Uprona de la réhabilitation réclame un sursaut patriotique ,(popularité : 2 %)

Armée régulière ou ânes à la solde du parti au pouvoir ?,(popularité : 2 %)