La vie devient de plus en plus chère à BUjumbura




Par: Isanganiro , mercredi 17 juin 2015  à 10 : 59 : 53
a

Après plus d’un mois et demi de manifestation contre le 3è mandant du président Pierre Nkurunziza, les résidents de Bujumbura portent le fardeau d’une vie extrêmement chère.

En commune urbaine de Nyakabiga, un kilo du sucre par exemple qui était normalement vendu à 1650 Fbu s’achète à 2500Fbu.

Difficile d’en trouver même dans les points de vente, difficile d’avoir plus de 2kg de ce produit de la seule entreprise publique du sucre, SOSUMO.

Dans le quartier voisin de Jabe à l’endroit appelé communément Ku Mutoyi vendant des produits issus de la propriété des Sœurs italiennes, la condition d’avoir du sucre est de l’acheter avec une autre chose.

Cette situation s’observe dans les autres quartiers de la capitale Bujumbura, frappée par ces manifestations anti-3è mandat de Pierre Nkurunziza.

Les consommateurs de ce produit demandent que son prix soit ramené au montant normal, soit à 1650Fbu le kilo.

Dans l’entre-temps, même si le gouvernement a annoncé la fin de ces manifestations, c’est toujours une tension entre les manifestants enfermés à l’intérieur des quartiers et une police très déterminée à casser ces manifestations.

Hier, mercredi, une moto a été brulée par un groupe de manifestants au quartier 5 de Ngagara au nord de la capitale. Trois personnes qui se trouvaient dans les environs ont été capturées par la police qui s’est vite déployée sur le lieu de l’incident. Les policiers ont même menacé des gens qui prenaient des photos, et les ont même poursuivis à l’intérieur de leurs ménages pour leur exiger de remettre les téléphones avec lesquelles ils prenaient ces photos.

A Nyakabiga le calme règne ce mercredi matin, mais avec une faible circulation, après que vers midi hier un bus a été forcé de retourner malgré les menaces de la police de tirer sur un groupe de manifestants.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

936 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation





Les plus populaires
Serait- il actionnaire de Burundi- Brewery ?,(popularité : 7 %)

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques ,(popularité : 6 %)

L’OBR face au manque du civisme fiscal ,(popularité : 5 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 5 %)

Le Président du FIDA, Kanayo F. Nwanze visite le Burundi,(popularité : 4 %)

La Banque Mondiale approuve 35 millions de dollars pour le Burundi ,(popularité : 4 %)

Des vices dans le projet de loi portant Budget de l’Etat 2013 ,(popularité : 4 %)

Quelles devraient être les solutions de survie de la presse ? ,(popularité : 4 %)

Doing Business : Le Burundi Meilleur réformateur économique, mais toujours insatisfait,(popularité : 4 %)

L’Olucome appelle les bailleurs à financer les projets de développement plutôt que les activités de l’Etat,(popularité : 4 %)