Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Dialogue d’accord, mais pas question de report des élections




Par: Isanganiro , jeudi 18 juin 2015  à 20 : 42 : 41
a

« Nous sommes disposés à dialoguer mais il est hors de question de fixer un autre calendrier électoral car cela créerait un vide institutionnel et le président de la république serait accusé de trahison » a dit ce mercredi le porte parole du gouvernement en réaction des recommandations du conseil de paix et de sécurité de l’Union Africaine.

Dans un communiqué du gouvernement Philippe Nzobonariba a précisé que le calendrier électoral reste inchangé : les législatives et communales se dérouleront le 29 juin, les présidentielles le 15 juillet et les sénatoriales le 24 juillet comme prévu.

Ceci constitue un deuxième point d’achoppement entre le gouvernement et la coalition anti troisième mandat du président Nkurunziza qui ne veut pas entendre des élections sans que le calendrier ne soit discuté entre tous les partenaires impliqués dans le processus électoral, après la candidature de Pierre Nkurunziza ; un point auquel le gouvernement s’oppose à toute négociation.

Le président de l’APRODH Pierre claver Mbonimpa qui représentait de la société civile dans le précédent dialogue sous l’égide d’un représentant des Nations Unies recommande des négociations avant les élections. S’exprimant sur les ondes de la Voix d’Amérique ce mercredi ; Docteur Jean Minani président de Frodebu Nyakuri a dit que l’opposition politique est prêt à aller aux élections mais après la fixation d’un calendrier électoral consensuel comme l’était le précédent.

Cela est l’une des recommandations du conseil de paix et de sécurité de l’Union Africaine à l’issue du 25ème sommet de l’Union Africaine en Afrique du Sud qui a pris fin dimanche le 14 juin.

En plus du calendrier discuté entre partenaires électoraux, le conseil de paix et de sécurité de l’Union Africaine prévoit d’envoyer à Bujumbura une mission des experts en droits de l’homme et militaires pour superviser le désarmement des milices avant la tenue des élections, ce qui semble impossible si le calendrier actuel est maintenu.

Des négociations, pas un simple dialogue

La société civile veut de vraies négociations. Le président de l’APRODH Pierre claver Mbonimpa dit que la société civile exige des négociations sur le troisième mandat de Pierre Nkurunziza avec un médiateur qui a le pouvoir de décision et non celui qui se laisse manipuler par le pouvoir.

Pierre Claver Mbonimpa dit posséder l’écho qu’un autre médiateur aurait déjà été nommé, celui qui était modérateur du groupe manifestation et 3ème mandat dans le précédent dialogue qui a pris fin le 4 juin ; un des 3 groupes qui y étaient constitués.

Si cela est confirmé, il occupera la place de Saïd Djinnit, un médiateur des Nations Unies qui a démissionné après qu’il ait été contesté par l’opposition politique et la société civile pour avoir un coté penchant : celui du gouvernement.

Jusqu’aujourd’hui, le début d’un dialogue ou négociations reste inconnu. Le président de l’APRODH et représentant de la société civile dit ne pas avoir reçu une invitation.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

326 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré



a

Burundi-Médias : Que risque la RFI ?



a

Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité



a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC





Les plus populaires
Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 7 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 7 %)

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 6 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 6 %)

Assassinat Agnès Dury : L’honorable Moise Bucumi devant la commission rogatoire française en mars,(popularité : 6 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 6 %)

Buta a commémoré le 22ème anniversaire de l’assassinat des 40 séminaristes, martyrs de la fraternité,(popularité : 6 %)

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école ,(popularité : 6 %)

La CNIDH change de "look",(popularité : 6 %)

Grève des magistrats à Cibitoke ,(popularité : 6 %)