C’est quoi, M. Valentin Bagorikunda ?




Par: Isanganiro , jeudi 18 juin 2015  à 21 : 32 : 45
a

Il s’était trompé ou il a été intimidé ? C’est la question qu’on peut se poser au sujet des deux lettres surprenantes de Valentin Bagorikunda, Procureur Général de la République sur l’ouverture du Studio de l’ABR hébergé à la Maison de la Presse du Burundi.

Le 17 juin, le procureur a sorti une lettre d’ouverture du Studio Cera, tout en en interdisant néanmoins l’accès aux principales radio independantes, sauf la Radio Isanganiro. "On a l’impression que bientôt nous aurons des synergies Rema Fm-Isanganiro, ce qui serait inédit", s’est étonné Pacifique nininahazwe, président du Focode et l’un des leaders du mouvement Arusha, mouvement anti-3é mandat du Président Pierre Nkurunziza.

Ce jeudi 18 juin, toute l’opinion était exitée par cette probable ouverture de la Radio Isanganro, ou tout au moins, cette fameuse synergie Isanganiro-Rema à la Maison de la Presse. Vers 16h de ce jeudi, à la surprise de plus d’un, une autre lettre du même procureur tombe, pour préciser que la radio Isanganiro et son personnel n’auront pas non plus accès au studio.

Ces deux lettres ont été précédées par une première datée du 10 juin dans laquelle Valentin Bagorikunda avait levé la fermeture du studio de l’ABR, mais cette fois-là, niant tout accès aux radios et journalistes de Bonesha, RPA, Télé-Renaissance, Isanganiro et Humuriza FM. 

"Que s’est-il passé entre les deux lettres ?" Se pose Pacifique Nininahazwe. Chacun est libre de penser de sa façon, mais seul Valentin Bagorikunda a une réponse adéquate.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

892 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par rita   ce  vendredi 19 juin 2015   à 10 : 56 : 41

Ils ont perdu la tête ! Tenez :
1_Dans le rétablissement de l’ordre public, ce sont les éléments non habilités à le faire qui entrent dans la danse : SNR (normalement chargée de faire la prévention),PSR(normalement chargée de faciliter er sécuriser la circulation routière),BSPI & API (toutes étant unités à la protection des institutions). 2_Dans le système judiciaire, le descriptif ci-haut est illustratif. 3_Dans l’exécutif,ni le PR, ni ses 2V-PR, personne ne représente plus le pays dans les rencontres internationales, seuls les 2 nyamitwe et nduwimana prennent la plaisir de se balader pour faire semblant de représenter le pays !4_Finances, caisses vides ! 5_Education, faire semblant d’organiser normalement les tests nationaux !6_Medias, muselés.7_Partis politiques de l’opposition & société civile, restreints et leaders contraints à l’exil !8_Population,malaise généralisée, mais la peur au ventre les empêchent de le dénoncer à haute voix ! Attendons voir,l’explosion populaire massive est inévitable ! Muu nda haraara inzara hakazinduka inzigo, kandi ukwo kuri, ntigutandukanya ubwôko !



Par   ce  vendredi 19 juin 2015   à 22 : 58 : 20

C’est ce qui montre que ce pouvoir a perdu le Nord. Il ne sait plus où il est. Quoi qu’il arrive, ils finiront par partir en débandade.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthoriques, indicateur d’une forte croissance





Les plus populaires
Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 8 %)

Renvoi des étudiants du campus Kiriri de l’Université du Burundi,(popularité : 4 %)

La Société civile réclame la libération de Faustin Ndikumana et la transparence dans les recrutements ,(popularité : 3 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 3 %)

Les plus favoris seraient les femmes du CNDD-FDD ,(popularité : 3 %)

La polygamie à Muyinga divise la famille des musulmans ,(popularité : 3 %)

L’éducation n’a pas de limites,(popularité : 3 %)

Le Burundi se dote d’un premier centre de traitement d’Ebola,(popularité : 3 %)

Les 1 er Lauréats en musicologie au Burundi,(popularité : 3 %)

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika ,(popularité : 3 %)