Une fouille perquisition soldée par des blessés à Musaga




Par: Isanganiro , lundi 22 juin 2015  à 18 : 07 : 52
a

Des policiers ont tenté lundi dans la matinée d’opérer une fouille perquisition dans la commune de Musaga au sud de la capitale Bujumbura. C’était vers 5h. Les habitants ayant perdu confiance refusent l’opération.

Ceux qui allaient être fouillés disent n’avoir pas confiance en ces policiers qu’ils accusent d’avoir tout planifié avant de pénétrer dans les ménages. Des discussions se sont soldées par des tirs à l’arme automatique et des grenades qui ont été lancées, blessant une personne.

Les mêmes sources ajoutent que le chef de quartier Gitaramuka dans la même commune de Musaga a été humilié par le chef de poste de police. Le premier a été victime d’avoir demandé au chef de poste de cesser la fouille qui risquerait, selon lui, de faire dégénérer la situation. Le policier accuse ainsi le chef administratif de collaborer avec « des gens qui perturbent la sécurité ». Il l’aurait même battu.

Des habitants de Musaga accusent la police d’un deux poids deux mesures. Ils renseignent qu’il y a des jeunes Imbonerakure du parti présidentiel qui détiennent des armes, mais qui ne s’inquiètent pas, alors que des gens paisibles sont persécutés.

Le pouvoir burundais estime qu’il y a des civils qui mènent des attaques contre des positions policières. Mais paradoxalement, il déclare aussi que la sécurité est bonne sur tout le territoire national.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

656 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message