Burundi : les ONG financées par la Belgique cessent l’observation électorale




Par: Isanganiro , mercredi 24 juin 2015  à 10 : 47 : 34
a

Les ONG burundaises partenaires du Centre national de coopération au développement (ou CNCD-11.11.11) et de son pendant néerlandophone ont décidé de mettre fin à l’observation des élections du Burundi, financée par la Coopération au développement belge, a annoncé lundi l’ONG flamande 11.11.11.

Ces deux associations burundaises ont conclu que " dans le contexte actuel, aucune élection crédible ne peut être organisée ".

"L’opposition ne peut mener campagne, les radios indépendants ne peuvent toujours pas émettre librement et les journalistes et la société civile, à laquelle appartiennent les partenaires de 11.11.11, se sentent gravement menacés", a ajouté la coupole d’ONG flamandes dans un communiqué.

Les associations burundaises n’envisagent de revenir sur leur décision qu’en cas de modification du calendrier électoral.

Alors que le mouvement de contestation - qui a éclaté le 26 avril à l’annonce de la candidature du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat - semble marquer le pas dans la rue, les explosions de grenades se sont multipliées à l’approche des législatives du 29 juin et de la présidentielle du 15 juillet.

Le ministre de la Coopération au développement, Alexander De Croo, avait débloqué 293 000 euros pour l’observation des scrutins, qui ont déjà été retardés en raison des violences. Celles-ci ont fait au moins 77 morts, selon l’Association burundaise pour la Protection des Droits humains et des Personnes détenues (APRODH).




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

250 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Statut de l’opposition politique, un mal pour la démocratie au Burundi ,(popularité : 3 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 3 %)

Quid sur la déclaration de guerre contre Bujumbura ,(popularité : 3 %)

Pas de négociations entre le CNDD-FDD et l’ADC ikibiri en Suisse ,(popularité : 3 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 3 %)

Grève : Plaidoirie pour un terrain d’entente,(popularité : 3 %)

Le Sénat réclame la suspension de l’administrateur de Nyabikere,(popularité : 3 %)

Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président ,(popularité : 3 %)

Trois anciens présidents dénoncent l’absence de débat contradictoire pour une démocratie solide,(popularité : 3 %)

Rwasa rejette le contenu du rapport des experts des Nations Unies sur la RD Congo ,(popularité : 3 %)