Rufyikiri rejoint les frondeurs




Par: Isanganiro , jeudi 25 juin 2015  à 14 : 58 : 11
a

C’est ce mercredi que Gervais Rufyikiri a annoncé sa fuite sur la chaine française france 24 dans le journal télévisé de 21h30 minutes. Il dit que dpuis deux semainbes, des menaces de morts étaient devenues presque pain quotidien qu’il a choisi de s’exiler pour suver sa peau.

« J’ai décidé de m’exiler et de rejoindre les frondeurs pour continuer à demander à Pierre Nkurunziza à renoncer au 3è mandat car il est anticonstitutionnel et contraire à l’Accord d’Arusha », a dit Rufyikiri à la journaliste de la chaine france24.

L’acharnement contre le No3 de l’Exécutif burundais prend origine dans la réunion du Conseil des Sages du parti CNDD-FDD (organe suprême du parti au pouvoir) de mars où il a pris position contre le 3è mandat du Président Nkurunziza. Le mois suivant en fin avril lors du congrès du parti au pouvoir s’est vu écarté de ce conseil.

Cette défection du 2è vice-président vient gonfler le rang des frondeurs qui compte pas mal de grands dinosaures du parti au pouvoir. Parmi eux, Moïse Bucumi ancien ministre, Léonidas Hatungimana, ancien porte-parole du président, Onésime Nduwimana, ancien porte-parole du parti CNDD-FDD et le député Aimé Nkurunziza.

Cette défection vient aussi renforcer l’argumentaire de la coalition anti-3è mandat du Président Nkurunziza dans le dialogue politique qui a repris le mardi ce cette semaine, dialogue boycotté par le parti au pouvoir et ses alliés dont l’Uprona de Concilie Nibigira et le FNL de Jacques Bigirimana.

Cette fuite de Gervais Rufyikiri met en mal le gouvernement qui ne cesse de clamer haut et fort qu’il n’ y a plus d’escadrons de la mort au Burundi et que la paix règne dans tout le pays.

Le deuxième Vice-président devient un réfugié de plus sur les 100 milles burundais qui ont fui le pays depuis l’annonce de la candidature du Président Nkurunziza le 25 avril sous le drapeau du CNDD-FDD aux élections présidentielles.

Comme tous ses confrères, Gervais Rufyikiri a écrit au Président Pierre Nkurunziza lui demandant de renoncer au troisième mandat. Malgré tout, le Président Nkurunziza a décidé de tourner sourde oreille aux appels incessants lui demandant d’abandonner cette candidature.

Lire la lettre de Grveais Ruyfikiri :







Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

294 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
le compteur des retenues démarre à la fonction publique,(popularité : 3 %)

La sécurité des témoins, une des solutions pour l’impunité au Burundi ,(popularité : 3 %)

Statut de l’opposition politique, un mal pour la démocratie au Burundi ,(popularité : 2 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 2 %)

Quid sur la déclaration de guerre contre Bujumbura ,(popularité : 2 %)

Pas de négociations entre le CNDD-FDD et l’ADC ikibiri en Suisse ,(popularité : 2 %)

Festus Ntanyungu : nouveau président du Forum permanent de dialogue politique ,(popularité : 2 %)

Grève : Plaidoirie pour un terrain d’entente,(popularité : 2 %)

Le Sénat réclame la suspension de l’administrateur de Nyabikere,(popularité : 2 %)

Pascaline Kampayano dément les propos du porte-parole du président ,(popularité : 2 %)