Muzenga-Burundi : élections boycottées




Par: Isanganiro , mardi 30 juin 2015  à 11 : 56 : 11
a

Les habitants de la zone Muzenga en commune et province Bururi ont brillé par leur boycott aux législatives et aux communales de ce 29 juin 2015 au Burundi. Un taux de participation variant entre 10 et 40%. Certaines personnes interrogées estiment inopportunes ces élections sur fond de tensions.

Sept des dix centres de vote que compte cette zone soient 18 bureaux de vote ont pu être visités. Le constat a été que l’affluence était faible. Les membres des bureaux de vote n’hésitaient même pas à se lézarder ou faire quelques courses après avoir enlevé les t-shirts de la Ceni. Des photos ont été prises à Buta et à Kiremba à une dizaine de kilomètres du chef-lieu de la commune Bururi.

A titre illustratif, au centre Lycée Kiremba –Sud où étaient inscrits 810 électeurs dans trois bureaux de vote, 83 votants se sont acquittés de leur devoir civique, soit un taux de participation de 10,24%. Des taux relativement élevés ont été relevés aux centres E.P Buta et E.P Mibira avec respectivement 40,63% et 41,83%. Le premier centre est fief du chef communal des Imbonerakure de Bururi et le second celui du responsable communal du Cndd-fdd, parti au pouvoir.

Certaines personnes interrogées expliquent que ces élections d’une seule famille politique n’ont rien de transparence, de crédibilité ou de démocratie pour justifier leur absence. D’autres affirment avoir évité de rater certains avantages sociaux en s’absentant aux urnes et ont même voté pour ceux qui avaient annoncé leur retrait de la course. Les unes en étaient au courant d’autres non.

On retiendra que, dans certains bureaux de vote, la coalition" Abigenga Mizero y’Abarundi a devancé le Cndd-fdd malgré qu’elle avait annoncé son retrait. Tel a été le cas au bureau 1 du centre Lycée communal Nyabigega où cette coalition a eu 41 voix contre 24 du Cndd-fdd aux communales et 39 contre 24 aux législatives sur 111personnes ayant voté.

Par ailleurs, les mandataires sur place étaient du Cndd-fdd ou d’une organisation dite de la société civile proche du parti au pouvoir comme la Codip (coalition des associations pour le développement intégré de la population).




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

669 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 4 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 2 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 2 %)

Nyanza-Lac : Vers le dénouement définitif de la crise à l’église de pentecôte ?,(popularité : 2 %)

Vers la mutation des administrateurs des communes urbaines ? ,(popularité : 2 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 2 %)

Quid sur l’Intégration du Burundi dans les ensembles régionaux ,(popularité : 2 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 2 %)