20 militaires tués en Somalie enterrés ce vendredi




Par: Isanganiro , vendredi 3 juillet 2015  à 19 : 09 : 45
a

Les cérémonies d’enterrement ont débuté par une prière de requiem. Les anglicans et catholiques d’un coté, de l’autre des protestants autres que les anglicans.

Au total aujourd’hui, 20 militaires. L’enterrement va continuer demain après celui des musulmans effectué ce vendredi.

Ces cérémonies d’enterrement étaient rehaussées par la présence des hautes
autorités du pays : le premier vice-président, Prosper Banzombanza, le ministre de la défense nationale, Emmanuel Nkurikiye, le chef d’Etat-major et celui en charge de la Police Nationale.

Les cérémonies ont continué vers le cimetière de Mpanda vers 12h. Des familles en pleurs se sont recueillies devant les tombes de leurs proches défunts.

Le vice-président de la république, Prosper Bazombaza a pris la parole au nom du Gouvernement du Burundi. Il est revenu sur l’engagement du Burundi dans le maintien de la paix dans le monde. Dans pareil travail, des pertes en hommes est une éventualité difficile d’échapper.

« Ces soldats sont morts sur le champ de bataille. Ce n’est pas une perte pour leur famille ou pour l’armée seulement, mais c’est surtout la perte pour le pays tout
entier », a-t-il dit.

Il a exhorté le ministre de la défense de régulariser au plus vite les indemnités dues aux familles éprouvées.

« Faites tout ce qui est de votre pouvoir pour allouer tout ce qui revient aux ayants-droits de ses défunts. Eviter de leur faire traîner, diminuez des va et vient de ces veuves, car ca serait les endeuiller deux fois. Ce sont des héros de la paix que nous continuerons à rendre hommage », a-t-il ajouté.

Le premier vice-président a fait savoir que ce message est du président de la République qui est toujours aux côtés des forces de défense et de sécurité.

Au total 73 militaires on péri dans une attaque menée par le groupe islamiste El shabab en Somalie à la fin du mois de juin. Parmi ces militaires en mission de paix en Somalie, 22 ont été portés disparus.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

753 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.



a

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services



a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama





Les plus populaires
Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.,(popularité : 30 %)

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services,(popularité : 8 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 3 %)

La thérapie de l’eau thermale, des habitants de Mugara témoignent,(popularité : 2 %)

Les universités publiques ont fermé les portes,(popularité : 2 %)

Muyinga. Les enfants vulnérables reçoivent une aide en kit scolaire,(popularité : 2 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 2 %)

Rutana a enterré plus de 30 victimes du VIH Sida depuis juin 2011 ,(popularité : 2 %)

Le français sur une pente glissante au Burundi malgré les efforts de la francophonie,(popularité : 2 %)