20 militaires tués en Somalie enterrés ce vendredi




Par: Isanganiro , vendredi 3 juillet 2015  à 19 : 09 : 45
a

Les cérémonies d’enterrement ont débuté par une prière de requiem. Les anglicans et catholiques d’un coté, de l’autre des protestants autres que les anglicans.

Au total aujourd’hui, 20 militaires. L’enterrement va continuer demain après celui des musulmans effectué ce vendredi.

Ces cérémonies d’enterrement étaient rehaussées par la présence des hautes
autorités du pays : le premier vice-président, Prosper Banzombanza, le ministre de la défense nationale, Emmanuel Nkurikiye, le chef d’Etat-major et celui en charge de la Police Nationale.

Les cérémonies ont continué vers le cimetière de Mpanda vers 12h. Des familles en pleurs se sont recueillies devant les tombes de leurs proches défunts.

Le vice-président de la république, Prosper Bazombaza a pris la parole au nom du Gouvernement du Burundi. Il est revenu sur l’engagement du Burundi dans le maintien de la paix dans le monde. Dans pareil travail, des pertes en hommes est une éventualité difficile d’échapper.

« Ces soldats sont morts sur le champ de bataille. Ce n’est pas une perte pour leur famille ou pour l’armée seulement, mais c’est surtout la perte pour le pays tout
entier », a-t-il dit.

Il a exhorté le ministre de la défense de régulariser au plus vite les indemnités dues aux familles éprouvées.

« Faites tout ce qui est de votre pouvoir pour allouer tout ce qui revient aux ayants-droits de ses défunts. Eviter de leur faire traîner, diminuez des va et vient de ces veuves, car ca serait les endeuiller deux fois. Ce sont des héros de la paix que nous continuerons à rendre hommage », a-t-il ajouté.

Le premier vice-président a fait savoir que ce message est du président de la République qui est toujours aux côtés des forces de défense et de sécurité.

Au total 73 militaires on péri dans une attaque menée par le groupe islamiste El shabab en Somalie à la fin du mois de juin. Parmi ces militaires en mission de paix en Somalie, 22 ont été portés disparus.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

762 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Un orphelin cherche désesperemment 5.000 dollars américains pour son opération ,(popularité : 6 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 3 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 3 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 3 %)

La Centrale Hydroélectrique de Ruvyironza endommagée,(popularité : 2 %)

La sexualité reste un sujet tabou au Burundi. Alors ?,(popularité : 2 %)

Vers la reprise des cours dans les universités privées,(popularité : 2 %)

Burundi : Le redéploiement des enseignants : Même la gardienne touchée à Musaga I,(popularité : 2 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 2 %)

Ouverture de l’année académique à l’ENS sur fond de manque de moyens ,(popularité : 2 %)