Deux responsables de la poste arrêtées à Cibitoke




Par: Isanganiro , samedi 4 juillet 2015  à 20 : 02 : 38
a

Marie-Gorethe Ndayisaba, chef d’agence de la poste de Cibitoke et son adjointe, Eliane Kurunkunde, sont sous les verrous depuis ce vendredi soir.

Ces deux jeunes femmes se sont rendues coupables d’un manquant de 9 millions de francs bdais lors d’un contrôle effectué par les responsables de la poste en provenance de Bujumbura. Ces derniers, après avoir fait et refait les calculs, le déficit a été finalement confirmé et les deux femmes, accusées de ce détournement, n’ont pas pu s’expliquer.

C’est ainsi que le commissaire anti-corruption région ouest dont le bureau se trouve dans cette province de Cibitoke a été alerté et il est vite intervenu avec des policiers qui ont mis la main sur les deux agents de la poste.

Dans la province voisine de Bubanza, une autre femme qui fut agent de la poste de Gihanga, vient de passer plus d’une annér à la prison centrale de Bujumbura ,Mpimba. Elle s’est rendue coupable d’un déficit de 20 millions de FBU. Marie-Thérèse avait été arrêtée avec son adjoint qui n’a passé à la prison de Mpimba que quelques jours.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

720 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »



a

Burundi : CNIDH perd les points





Les plus populaires
Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts,(popularité : 8 %)

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika,(popularité : 3 %)

Des centaines de gens venus soutenir Mbonimpa dans son procès,(popularité : 3 %)

Congo : Un an près leur assassinat, toujours pas de justice selon HRW ,(popularité : 3 %)

Le droit à la vie est en danger,(popularité : 3 %)

Burundi : Dossier putsch, le ministère public interjette appel,(popularité : 3 %)

Un agent du SNR arrêté à Gihanga ,(popularité : 3 %)

La CNIDH sensibilise les autorités locales sur les principe de protection des droits de l’homme,(popularité : 2 %)

Massacre des Banyamulenge : La vérité reste attendue ,(popularité : 2 %)

Patrice Mazoya est locataire de cette prison ,(popularité : 2 %)