Marché de Jabe : une montagne d’immondices, en mairie de Bujumbura




Par: Isanganiro , lundi 6 juillet 2015  à 12 : 07 : 28
a

Située sur l’avenue de la jeunesse devant une branche de la banque Interbank branche de Jabe, au quartier Bwiza (commune actuelle de Mukaza) cette montagne va bientôt empêcher la circulation sur cette avenue. Aujourd’hui, deux véhicules ne peuvent plus y passer en parallèle.

Où va l’argent que nous payons ? s’interrogent les commerçants de ce marché

Un vendeur de chaussures dont le stand se trouve près de ces bureaux n’en revient pas. « Je n’ai plus de clients à cause de ces déchets et je risque de fermer », dit-il.

Ce dépotoir vient de durer plus de quatre mois sans être enlevé un travail qui revient normalement aux services municipaux techniques (SETEMU).

Interrogé à ce sujet, le commissaire de ce marché, reconnait que les taxes sont perçues, que le contrat entre les Setemu et la mairie de Bujumbura a été résilié.

Imminence des maladies des mains sales

L’eau puante provenant de ces immondices ruisselle jusque devant les bureaux du commissaire Abadi. Un passant non avisé croirait à une montagne en mairie de Bujumbura, d’une odeur nauséabonde, ces déchets de toute sorte sont éparpillés le long des canaux des eaux usées, et les résidents de Jabe commencent à douter d’une explosion des maladies des mains sales.

Source de vie pour certains

Bien que nauséabonde, certaines personnes restent en longueur de journée sur cette montagne pour chercher de quoi mettre sous la dent. Comme nous l’avons remarqué, munis de tiges, ils attendent ceux qui déposent les déchets pour qu’ils soient les premiers à avoir des patates douces encore fraiches.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

433 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Edito : Bujumbura disparait à petit feu



a

Bujumbura : la colline Uwinterekwa menacée des fissures



a

Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues



a

Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?



a

Bubanza : Une trentaine de tombes détruites au cimetière de Mpanda



a

Musaga : Le ravin de Muzenga, une menace sans précédent



a

Bujumbura : Le Pont Muha risque de disparaitre



a

Burundi : Une stabilisation des rives en étapes ?



a

La mairie de Bujumbura demandent aux mécaniciens d’aérer les rues de Buyenzi



a

Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse





Les plus populaires
Edito : Bujumbura disparait à petit feu ,(popularité : 12 %)

La météo de nouveau fâchée contre Buyengero et Rumonge,(popularité : 11 %)

Parc de la Ruvubu : Où sont les gestionaires du patrimoine de l’Etat ? ,(popularité : 5 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 4 %)

Muyinga/Construction de plus d’une dizaine de blocs sanitaires au chef-lieu de la Province,(popularité : 3 %)

Aménagement de la déviation sur la Muguruka, il faudra encore attendre,(popularité : 3 %)

La région de Muguruka perd 16.300.000 tonnes de terre par an à cause de l’érosion ,(popularité : 3 %)

La Route Nationale 3 de nouveau coupée,(popularité : 3 %)

TBC : plus de 200 ha de canne à sucre détruits par le feu,(popularité : 3 %)

Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues,(popularité : 2 %)