Etudier pendant les vacances, c’est pénible




Par: Isanganiro , mercredi 8 juillet 2015  à 21 : 31 : 22
a

Les élèves en train d’étudier pour le moment se sentent découragés, sans moral et sans concentration. Ceux rencontrés disent que cela est dû au fait qu’ils sont sur le banc de l’école au moment où les autres sont en vacances. Ils disent également que c’est pendant la période de la saison sèche marquée par un soleil accablant, ce qui freine leur concentration.

Ils disent qu’ils étudient dans une situation déplorable à voir la tension et le climat de peur qui règnent au Burundi depuis un certain temps. Les rondes nocturnes que certains d’entre eux font est un lourd fardeau pour eux car ils sont victimes du sommeil quand ils arrivent en classe.

Suite aux manifestations qui ont secoué Bujumbura, les élèves arrivent à l’école souvent en retard car ils sont obligés de faire des manœuvres pour pouvoir échapper aux manifestants dans certains quartiers contestataires, alors que d’autres préfèrent cacher leurs uniformes pour les mettre une fois à la porte de l’école.

Certains de ces élèves qui sont forcés d’étudier pendant la période des vacances sont très inquiets car ils avaient d’autres activités à faire pendant les vacances telles que les stages pour renforcer leur capacités intellectuelles comme le signale un élève de la paramédicale de Kamenge.

Avec ces difficultés que traversent les élèves, ils disent qu’ils sont contraints de le faire de peur que l’année scolaire ne soit annulée pour eux. Ils disent néanmoins qu’ils sont toujours dans une peur interminable d’être attaqués quand ils sont en classe à voir la situation actuelle du pays.

Le Préfet des études de l’Ecole des Techniques Commerciales à Gihosha en Mairie de Bujumbura, Mercy Ndanga, lui aussi affirme que c’est fatiguant pour les élèves qui étudient alors que d’autres sont en vacances. Il leur demande néanmoins d’essayer de s’adapter aux conditions auxquelles ils sont forcés.

Il fait savoir que malgré tout, plus de 80 pourcent de ses élèves continuent leurs cours. Il dit que les 20 % qui restent auraient pris le chemin de l’exile ou se seraient repliés vers l’intérieur, promettant par ailleurs de rejoindre l’école d’ici peu. A ceux qui ne se seront pas présentés jusqu’au 30 juillet, une décision peut être prise.

Il y a trois jours, un appel avait été lancé aux écoles de rouvrir les activités arrêtées à la suite des manifestations anti-3è mandat de Pierre Nkurunziza depuis le 26 avril 2015. Même si certaines ont rouvert les portes, d’autres restent fermées sans toutefois savoir à quand elles seront rouvertes pour l’année scolaire 2014-2015.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

241 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.



a

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services



a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama





Les plus populaires
Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.,(popularité : 32 %)

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services,(popularité : 9 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 4 %)

Muyinga. Les enfants vulnérables reçoivent une aide en kit scolaire,(popularité : 2 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 2 %)

Rutana a enterré plus de 30 victimes du VIH Sida depuis juin 2011 ,(popularité : 2 %)

Le français sur une pente glissante au Burundi malgré les efforts de la francophonie,(popularité : 2 %)

Le poisson frais motive le sit in devant les bureaux HCR,(popularité : 2 %)

Les étudiants bénéficiaires des bourses d’amitié sont mécontents,(popularité : 2 %)